Musique

Pang, un groupe de rap belge « 100 % bio »

Pang, groupe de rap bio belge / ©Sébastien Devienne

Lier écologie et rap avec beaucoup d’autodérision, telle est l’ambition du groupe belge Pang. Drôles et touchants, les quatre membres de Pang nous plongent dans un univers ensoleillé, loin du catastrophisme et où « écosystème » rime avec « je t’aime » !

Tout est parti d’un beat au-dessus d’un champ de carottes. Greggi et Monkey se rencontrent en 2012, dans un potager en permaculture à Bruxelles. Alors que Monkey chantait au-dessus de carottes, Greggi lui a proposé de créer un morceau sur la nature. « Je peux parler de ce que je veux ? », a demandé Monkey. « Oui », lui a répondu Greggi. C’est alors que le premier couplet du groupe Pang est né : « Toilettes Sèches Power ». Le clip de la chanson suivra, avec l’aide d’un ami, nommé Jé – d’où le titre au jeu de mot subtil : Les potes à Jé

Au fur et à mesure, Flo et Loïc rejoignent la bande, pour former Pang, un groupe de « rap 100 % bio ». Un vidéaste, un comédien-musicien, un facilitateur d’intelligence collective et un ingénieur du son-musicien : ils sont « polymorphes » et passionnés, de rap et d’écologie. Mais dans ces deux univers, il manquait un brin d’autodérision, d’optimisme. Trop souvent, les paroles de chansons de rap étaient « dark, fatalistes » et les discours des milieux écolos « catastrophistes, punitifs ». « Or moi, ce n’est pas ça que je vois, au quotidien, regrette Monkey. Je vois plutôt une fourmilière de gens qui ont des projets et veulent bouger les choses. C’est cela qui me parle et c’est cela que j’ai envie de montrer au monde ! »

Le flow écolo

Alors, plutôt que de condamner les mauvaises pratiques, les chansons de Pang mettent en lumière les alternatives. « Plutôt que de dire « ne prends pas ta voiture », on dit « prends ton vélo » », résume Flo. Mais pour planter des idées dans la tête des autres, il faut d’abord que celle-ci ait germé dans la sienne. En amont de chaque vidéo, le groupe se documente abondamment sur le sujet traité. Un exemple : pour la chanson, P.A.N.G. Projet d’Alternatives pour de Nouvelles Gouvernances, le groupe a lu Contre les élections de David van Reybrouck (Actes Sud, 2014). Dans cet ouvrage, l’historien belge s’interroge sur les moyens de remédier au « syndrome de fatigue démocratique ». Une idée reprise et vulgarisée par Pang, dans les paroles de leur chanson et dans leur clip.

Jouer la carte de l’autodérision pour parler d’écologie, la formule semble séduire le monde militant. Pang a ainsi collaboré avec Greenpeace Belgique en 2015. L’ONG menait alors une campagne pour l’agriculture biologique et contre l’utilisation de pesticides. La vidéo est une véritable saynète, sur un marché bruxellois, où agriculteurs bio dansent avec leur public contre des « vendeurs de poison ». Une coopération des plus vertueuses : « On arrive avec notre fraîcheur, nos idées, nos délires, pour soutenir des campagnes déjà existantes, explique Greggi. En échange, on profite de l’expertise des ONG sur les sujets qu’on traite et dont nous sommes les animateurs. »

Un premier album… sans CD !

De vidéo en vidéo, de concert en concert, l’expérience Pang se déploie, tant et si bien que le public demande au groupe si des albums existent. Mais comment allier cet objet à des valeurs écologiques ? Hors de question de vendre des boîtes en plastique, contenant un CD consommé une fois ! Il a fallu plusieurs moments d’intelligence collective et de communication non-violente pour que la solution sorte de terre : un livret interactif. Un « Picsou Magazine remis au goût du jour, en mode écolo », selon Loïc. En le feuilletant, chacun découvrira les paroles des chansons, des jeux… et un QR code, pour télécharger les chansons. Papier recyclé, pages à resemencer, hébergeur vert, imprimeur zéro carbone… Pang essaie d’être « le plus green possible ». Pour y parvenir financièrement, le groupe lance un appel à mécénat. Grâce à ces partenariats avec des entreprises aux valeurs communes, Pang espère sortir son album en novembre.

Par Cypriane El-Chami


En savoir plus :

Prochaine date : Festival AlimenTerre le 12 octobre à Bruxelles.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook de Pang.

Pour participer au financement de l’album : opencollective.com/pangmusic

PANG groupe de rap bio belge


Lire aussi :

Kalune, slameur, entre résistance et utopie 

Clowns Sans Frontières – Du rire pour les jeunes en situation d’exil

Festivals de musique – Comment relèvent-ils le défi de leur impact écologique ?

Boutique : je passe à l'acte !

Faire la fête sans détruire la planète

8,00 €

Agenda Colibris 2020

13,00 €

France - 1 abonnement - 1 an - 6 numéros

34,00 €

Hors-série "Les 4 saisons végétariennes"

9,50 €

En lien avec le sujet

contenu abonnés

Pang, un groupe de rap belge « 100 % bio »

Close

Rejoindre la conversation