Mouvements citoyens et Nature

Les étudiants revendiquent le réveil écologique des employeurs

Marche pour le Climat à Paris, le 13 octobre 2018 / ©Maëlys Vésir

Suite à un premier appel à la rentrée 2018, le collectif étudiant « Pour un réveil écologique » lance une nouvelle plateforme pour lutter contre le greenwashing des entreprises et demander des formations et des emplois plus verts.

Si vous vous êtes rendu.e sur LinkedIn récemment, vous l’avez sûrement aperçu. Partagé par plus de 2 000 étudiant.e.s, « l’appel pour un réveil écologique » s’adresse aux recruteurs, qui écument régulièrement le réseau social. En six engagements, les signataires de cet appel demandent à leurs futurs employeurs de « devenir acteurs d’une transition écologique ambitieuse ».

De leur côté, les signataires (majoritairement étudiants) déclarent « refuser de contribuer par [leur] travail à l’accélération des crises environnementales et sociales. Au contraire, [ils et elles souhaitent] mener une activité professionnelle cohérente avec l’urgence écologique, en mettant [leur] temps et [leur] énergie au service de projets qui construisent une société soutenable et socialement juste. » Un engagement qu’ils et elles affichent fièrement désormais, sur leur profil LinkedIn. 

31 000 étudiant.e.s ont signé pour un réveil écologique

Cet appel est lancé par le collectif Pour un réveil écologique, qui rassemble une trentaine d’étudiant.e.s, essentiellement de grandes écoles. Le collectif était déjà à l’origine du Manifeste du même nom publié en septembre 2018 et signé par près de 31 000 étudiant.e.s et jeunes diplômé.e.s, en pleine période des Marches et grèves pour le climatÀ travers ce Manifeste, ces étudiant.e.s marquaient leur volonté de « placer la transition écologique au cœur de notre projet de société. » Mais cette fois-ci, le collectif Pour un réveil écologique veut aller plus loin et engager davantage les étudiant.e.s.

Emmanuelle Huet est étudiante à l’ESSEC Business School et à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Elle fait partie du collectif Pour un réveil écologique et elle a activement participé à l’élaboration de la nouvelle plateforme : « 

Le 24 janvier 2020
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Les étudiants revendiquent le réveil écologique des employeurs

Close

Rejoindre la conversation