Au Japon, un festival s'oriente vers le zéro déchet



string(80) "[video src="http://ns338284.ovh.net/~shamengo/data/videossources/480_16.mp4" /]" string(63) "http://ns338284.ovh.net/~shamengo/data/videossources/480_16.mp4" array(2) { ["width"]=> int(500) ["height"]=> float(750) }

Être festivalier et écoresponsable, c’est le défi dans lequel s’est lancé depuis 1994 Kanta Hani, activiste et créateur du festival Zero Dechet. Grâce à des stations de collecte situées sur l’ensemble du site et une armada de bénévoles motivés et souriants, Kanta Hani est peu à peu parvenu à faire changer les habitudes des festivaliers. L’ensemble des déchets collectés par les équipes sont recyclés et deviennent pêle-mêle du papier toilette, des sacs poubelles… Une façon de donner une nouvelle vie à ces déchets éphémères et un levier d’action à part entière à la sensibilisation des festivaliers.

test

 


logo_shamengo

Cette vidéo a été réalisée par les équipes de Shamengo qui parcourent le monde depuis 5 ans à la recherche des entrepreneurs verts et sociaux les plus innovants de la planète. À l’arrivée, une collection de plus de 200 portraits vidéo qui s’enrichit toutes les semaines d’un nouveau portrait.


 

Lire aussi : À la poursuite du zéro déchet avec Béa Johnson

Lire aussi : La poule : l’animal de compagnie zéro déchet

Au Japon, un festival s'oriente vers le zéro déchet

Close

Rejoindre la conversation