Communication non violente : Isabelle Padovani sur les subtilités de l’empathie



Atelier filmé lors de la Rencontre au cœur du vivant de septembre 2015 à Tourrettes-sur-Loup.

En matière de Communication NonViolente (CNV), l’empathie est une démarche aussi essentielle que délicate. Entrer en empathie avec quelqu’un, c’est s’immiscer dans la sphère privée de son interlocuteur – où se trouvent ses dimensions les plus intimes – pour le comprendre. Il est alors nécessaire de bien mesurer l’impact des mots prononcés, et de se rappeler que 80 % des messages passent par le non-verbal.

Dans cette intervention drôle et passionnante, Isabelle Padovani donne des clés pour bien utiliser la technique de CNV appelée « OSBD » – pour Observation Sentiment Besoin Demande. L’occasion pour cette spécialiste d’expliquer comment établir une relation de « cœur à cœur » avec l’autre, sans lui imposer une intention préalable. Et d’assurer que l’empathie est d’abord applicable à soi-même – « La voie royale c’est l’auto-empathie », affirme-t-elle. En résumé, nul besoin de se faire violence pour devenir non-violent ! L’écologie est aussi intérieure.

 

Simon Beyrand

 


Apprenez à accueillir une émotion avec la BD Émotions : enquête et mode d’emploi.

Lire aussi : La communication non violente expliquée en bande dessinée

Communication non violente : Isabelle Padovani sur les subtilités de l’empathie

Close

Rejoindre la conversation

Sylvie le 02/10/2016 à 15:00

Super, merci Isabelle, ça explique bien pourquoi j'ai eu envie de taper tous ceux qui m'ont approché avec de la CNV "bien intentionnée".
Le comble du double language : Utiliser une technique non violente pour faire une des chose les plus violentes au monde : essayer de changer l'autre...
Comme d'habitude, on va vers l'outil ou la technique dont on a le plus besoin soi-même.

Isabelle Padovani le 01/10/2016 à 23:54

Merci pour le partage de cette vidéo et au plaisir de vous retrouver ici ou là, au cœur du Vivant : http://www.communification.eu/#rencontres