Agriculture

Il devient « gangster-jardinier » pour reprendre son destin en main



Ron a choisi de devenir « gangster-jardinier » pour reprendre son destin en main dans le désert alimentaire de Los Angeles.

« Le potager, c’est mon graffiti. Je fais pousser mon art. »


Lire aussi : Les incroyables comestibles. Plantez des légumes, faites éclore une révolution.

Lire aussi : Vandana Shiva pour une désobéissance créatrice

Aller plus loin

contenu abonnés
contenu abonnés
| Agriculture biologique

Achetons mieux, achetons groupé

contenu abonnés
contenu abonnés

En lien avec le sujet

Débuter son potager en permaculture - Acte 1

8,00 € Voir le produit

Il devient « gangster-jardinier » pour reprendre son destin en main

Close

Rejoindre la conversation

Mirouf le 18/08/2015 à 14:43

Gangsta ;-)