Littérature

Traverser la France à pied : pour quoi faire ?

© Audrey Cerdan

Le scientifique Axel Kahn a parcouru le pays en diagonale, à pied, à deux reprises. Dans son dernier livre, Entre deux mers, voyage au bout de soi, cet infatigable touche-à-tout revient sur sa traversée effectuée en 2014, de la Pointe-du-Raz à Menton. L’occasion pour lui d’évoquer l’état psychologique, économique et politique du pays, et de témoigner de l’infinie beauté de ses paysages.

Partir marcher plus de 2 000 km, seul, un sac sur le dos, à presque 70 ans… Cela pourrait en rebuter plus d’un. Mais, pour Axel Kahn, médecin, généticien, essayiste et politicien, plutôt deux fois qu’une ! Après avoir traversé la France de Givet à Saint-Jean-de-Luz en 2013 [1], il réitère l’expérience en 2014 en changeant d’itinéraire. De cette immersion en mouvement « entre deux mers », il puise de nombreuses observations sur l’état de la France et de ses habitants.

Renouer avec la nature, renouer avec son pays

En 2 057 km, de la Bretagne à la Côte d’Azur, Axel Kahn a pu en admirer, des paysages. Que ce soit sous un soleil de plomb ou arrosé par des trombes d’eau, c’est toujours avec la même joie et le même enthousiasme non feints qu’il découvre un nouveau panorama, que ce soit un plateau rocailleux, une vallée fleurie, un lac turquoise ou l’ancienne église d’un village… Bien souvent, au fil des pages et des kilomètres parcourus, Axel Kahn s’avoue « repu de beauté », une beauté qui le surprend toujours, malgré sa grande expérience de la marche et des voyages.

Le 30 avril 2015
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Traverser la France à pied : pour quoi faire ?

Close

Rejoindre la conversation

eva and family le 01/05/2015 à 00:29

Nous avons eu la chance d'avoir la visite d'Axel Kahn à Geaune, ce fut un très bon moment et j'ai lu avec délice ses "pensées en chemin", MERCI A LUI