Littérature

Recyclivre, l’entreprise éco-citoyenne qui donne une seconde vie aux livres



Depuis près de 10 ans, la société Recyclivre propose aux particuliers, aux collectivités et aux entreprises, un service gratuit de récupération de livres pour leur donner un second souffle. Une fois collectés et triés, ils sont revendus à petit prix sur internet et les bénéfices sont reversés à hauteur de 10% à des associations. Une démarche solidaire présente dans sept villes de France qui tente de tourner la page du gaspillage !

Sauveur de livres au quotidien. C’est le métier de Cédric Césarin, employé de l’entreprise éco-citoyenne Recyclivre. Depuis quatre ans, il récupère entre 5 à 6000 livres par jour auprès de particuliers, d’entreprises ou d’associations basées à Paris à l’aide d’une camionnette électrique. « On se déplace lorsque les gens ont plus d’une centaine de livres à donner. Les seuls ouvrages qu’on ne prend pas sont les encyclopédies, les manuels scolaires et les vieux guides de voyage », précise-t-il.

Orange et blanc, décoré du logo de l’entreprise, le véhicule ne passe pas inaperçu pendant la tournée. « J’ai toujours des personnes qui m’interpellent pendant les collectes pour avoir plus d’informations sur notre démarche », raconte-t-il, tout en donnant un prospectus à un motard curieux à un feu rouge.

Les collectes de livres d’occasion se font en véhicule électrique. Une manière de réduire les émissions de CO2. (©Maëlys Vésir)

Première étape de la tournée matinale, l’appartement de Camille. Une particulière désireuse de mettre son surplus de livres entre de bonnes mains. « Je suis dans l’édition et je suis très attentive à toutes les initiatives faites autour des livres, c’est comme ça que j’ai découvert récemment le concept de l’entreprise. Je suis très heureuse que ces ouvrages puissent ensuite profiter à d’autres et je n’hésiterai pas à renouveler l’expérience ! », se réjouit celle qui a donné trois cartons pleins.

« Un maximum d’impact sur l’homme, un minimum sur la planète »

 Après deux associations, une entreprise et deux maisons d’éditions, Cédric retourne aux locaux de Recyclivre vers midi, pour effectuer un premier tri de la dizaine de cartons stockés dans sa camionnette. Les ouvrages les plus abîmés sont recyclés en pâte à papier. Les autres sont saisis informatiquement pour être revendus sur internet à partir de trois euros.

« Grâce à un système de tri informatique créé par nos développeurs, on définit le potentiel de vente d’un livre de seconde main », explique Anita Raharisoa, responsable des partenariats. Une fois vendu, 10% du prix de vente net de chaque ouvrage est reversé à des associations comme Lire et faire lire, notre partenaire associatif national ». Bilan des courses : près de 900 000 euros ont été redistribué à plus de 900 associations en faveur de l’éducation et de l’écologie depuis la création de l’entreprise en 2008. « Notre philosophie est d’avoir un maximum d’impact sur l’homme et un minimum sur la planète », conclut-elle.

1 million de livres sont actuellement stockés dans l’entrepôt de l’entreprise d’insertion francilienne ARES. ©Recyclivre

Au niveau logistique, la société stocke son million d’ouvrages dans l’entrepôt de l’entreprise Ares qui favorise l’insertion des personnes en grande exclusion et les forme aux métiers du E-commerce pendant deux ans pour ensuite retrouver du travail.

Lille, Lyon, Toulouse et Madrid !

D’un simple service gratuit entre particuliers, Recyclivre compte, dix ans plus tard, sept antennes en France dont Lille, Lyon et Toulouse, qui emploient une vingtaine d’employés. « Il y a une réelle demande, les livres sont un bien particulier qu’on ne jette pas à la poubelle, constate David Lorrain, fondateur de l’entreprise.  La question du développement durable a beaucoup évolué en dix ans et en plus des particuliers, les entreprises intègrent davantage la dimension écologique et solidaire dans la création de valeurs et de richesse ». Récemment, la société a même ouvert une antenne à Madrid. « On recommence sur un marché complètement vierge et tout neuf. L’idée est d’essayer de multiplier l’impact au niveau mondial », conclut David Lorrain.

RecycLivre avance que ce sont 19 927 arbres qui ont été sauvés grâce à la réutilisation de livres d’occasion et 490 millions de litres d’eau économisés ! ©Recyclivre

Boutique : je passe à l'acte !

France - 1 abonnement - 1 an - 6 numéros

34,00 €

France - 1 abonnement - 1 an - 6 numéros - 2 hors séries

54,00 €

Hors-série 13 - Avez-vous l'esprit nomade ?

12,00 €

Choisir des vacances solidaires

8,00 €

En lien avec le sujet

contenu abonnés

Recyclivre, l’entreprise éco-citoyenne qui donne une seconde vie aux livres

Close

Rejoindre la conversation