Culture & Solidarités

Pascal Aubrée : « La fête de l’Humanité unit poésie et politique »



Plus grande fête populaire de France avec 600 000 participants, la fête de l’Huma, festival engagé du journal l’Humanité, revient au parc de La Courneuve (93), du 14 au 16 septembre 2018, pour sa 83ème édition. A la fois festif et militant, tout en s’inscrivant dans une démarche d’écologie populaire, cet événement de rentrée impulse l’envie de bâtir une autre société selon son directeur, Pascal Aubrée.

 

« Le monde est à nous » est le slogan de cette 83ème édition. Comment interprétez-vous ce message ?

Depuis sa création en 1930, La fête de l’Huma n’a cessé d’être un lieu d’échanges, de débats et de convergence des luttes du mouvement social. « Le monde est à nous » est un message de rassemblement qui invite chaque citoyen à prendre sa place dans la société d’aujourd’hui, sans contraintes, et que chacun puisse apporter sa pierre à l’édifice et avoir son mot à dire. La question que l’on se pose maintenant c’est : comment, ensemble, on construit un monde plus humain, plus équitable ?

 

Comment cette quête d’alternatives se manifestera-t-elle pendant le Festival ?

Sur une de nos scènes appelée l’Agora par exemple, on mettra en place un « jeu d’acteurs » avec des personnes du monde politique, économique, syndical et social qui créeront « un gouvernement des luttes » et chacun proposera des alternatives à la politique actuelle du gouvernement. A chaque débat, il y aura une interaction avec le public pour qu’il réagisse, pose des questions et amène aussi ses

Le 5 septembre 2018
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Pascal Aubrée : « La fête de l’Humanité unit poésie et politique »

Close

Rejoindre la conversation