Méditer, créer, pour se déconditionner
et vivre intensément



L’esprit vacant – désintéressé, réceptif donc renouvelé –, nous expérimentons un autre rapport au temps. Avec son dernier essai Être vivant, méditer, créer, Philippe Filliot envisage l’expérience méditative comme source de création, et inversement.

méditer, créer
© Simon Beyrand

Méditer, créer, des expériences libératrices face aux cultes de la vitesse

Dominance des valeurs productivistes, omniprésence de l’information, de la publicité : les bruits de la société contemporaine – société « en crise », nous répètent inlassablement les politiques et les médias – ne nous facilitent pas la tâche dans la découverte de nous-même. Nous évoquions ici-même l’importance de se débarrasser du superflu matériel pour mieux vivre. Similairement, l’ouvrage Être vivant, méditer, créer souligne l’importance de se libérer des (trop nombreuses) sollicitations extérieures pour laisser place à la pensée créatrice. Et vivre pleinement.

Professeur d’arts plastiques, chargé de cours sur la spiritualité contemporaine à Paris-VIII, Philippe Filliot pratique aussi « l’art du yoga ». Passionné par les artistes et penseurs pour qui l’existence constitue en elle-même l’œuvre suprême, il cite dans cet essai Oscar Wilde, Michel

Le 10 juin 2016
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Méditer, créer, pour se déconditionner
et vivre intensément

Close

Rejoindre la conversation

brouzik le 10/06/2016 à 22:49

Et il parait aussi que cela réduit le risque terroriste, la criminalité et les conflits,
vraiment ce dont on a besoin en ce moment:
http://www.societestrategie.fr/pour-reduire-le-risque-terroriste-la-criminalite-et-les-conflits-une-technologie-de-defense-fondee-sur-le-champ-unifie-par-charles-genaudeau/