Faire croire au Père Noël : mensonge ou magie ?



Quand la majorité des parents perpétuent la tradition du Père Noël, certains préfèrent s’en défaire et expliquer dès le départ à leurs enfants que le Père Noël n’existe pas. Faire croire ou ne pas faire croire ? La question anime chaque fin d’année parents et psychologues !

Se lever la nuit pour déposer discrètement les cadeaux au pied du sapin, laisser un tissu rouge près de la cheminée, vider le verre de lait offert au Père Noël, émietter quelques restes de carotte laissés pour les rennes… La nuit du 24 au 25 décembre, les parents déploient des trésors d’imagination pour faire croire aux enfants que le Père Noël est passé. « Le mythe du Père Noël est un rite familial qui s’est imposé au milieu du XIXe siècle dans la plupart des pays occidentalisés avec l’apparition d’un personnage bienveillant qui apporte des cadeaux [lire encadré], explique Dominique Tourrès, pédopsychiatre, psychiatre et psychanalyste. C’est un rite de plaisir autant pour les enfants que les parents qui retombent en enfance et leur  transmettent un monde de rêverie. »

Est-il pourtant sain pour le développement de son enfant de transposer un personnage fictif dans le réel quand lui-même ne peut pas bien faire la part des choses ? « C’est un “mensonge” sans danger qui stimule l’imaginaire de l’enfant, répond Dana Castro, psychologue-clinicienne et psychothérapeute, autrice de Petits silences, petits mensonges. Le jardin secret de l’enfant (Albin Michel, 2012).  Toutefois, dans Pédagogie scientifique, Maria Montessori écrivait déjà à propos du Père Noël : « Mais comment ce qui est le fruit de notre imagination pourrait-il développer l’imagination des enfants ? Nous seuls imaginons et non eux : ils croient, ils n’imaginent pas. » Inspirés de sa pédagogie, les créateurs du blog Famille épanouie, Fabien et Émilie, parents de trois enfants, ont fait le choix de ne pas célébrer ce mythe collectif : « Nous ne voulions simplement pas mentir à nos enfants et jouer avec leur crédulité, explique Fabien. Le but, c’est vraiment de ne pas créer de faux espoirs et provoquer une forte désillusion en découvrant la vérité. »

 

Le Père Noël : un rite initiatique ? 

Cette désillusion, Floriane, mère d’un fils de 4 ans, l’a vécue elle-même à l’âge de 6 ans : « Sur le moment, je me suis sentie trahie, écrit-elle sur son blog Parents naturellement. Comment réagir lorsque l’on se rend compte que les personnes à qui on fait le

Le 28 novembre 2019
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Faire croire au Père Noël : mensonge ou magie ?

Close

Rejoindre la conversation

Kaizen Magazine le 05/12/2019 à 13:18

Bonjour Céline, merci pour votre commentaire.
Coca-Cola a bien démocratisé ces couleurs mais pas inventé. C'est corrigé :)

Merci,

L'équipe

Celine A. le 02/12/2019 à 16:02

Bel article. Dommage que vous propagiez le mythe selon lequel Coca Cola aurait donné ses couleurs au Père Noel. Le Père Nöel était vêtu de rouge bien avant https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8re_No%C3%ABl#/media/Fichier:Santa1904PuckCover.jpg