Forêts

Des bûches de la main à la main



Tisser un lien direct entre propriétaires forestiers, sylviculteurs et consommateurs, voilà l’objectif d’une Amap bois bûche. Reportage dans la Drôme.

DRYADE

On sait le rôle précieux que jouent les Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) dans le soutien à une agriculture de proximité. Un groupe de consommateurs signe un contrat avec un producteur. Chacun achète une part de la future récolte en début de saison et reçoit ensuite un panier de légumes hebdomadaire. Le travail du producteur est payé au prix juste et les amapiens ont accès à des produits locaux de qualité. Pourquoi ne pas procéder de même avec le bois ? C’est le pari lancé par Pascale Laussel, qui a créé l’association Dryade1 en 2011 dans la Drôme. À l’origine, un constat :

« La forêt occupe la moitié de la vallée de la Drôme. Pourtant, 80 % du bois bûche est acheté dans d’autres régions. Nous n’avons aucune autonomie énergétique alors que nous possédons la ressource, explique-t-elle. Pour la reconquérir et surtout redynamiser la filière bois locale, il faut impliquer le citoyen et ne pas laisser la forêt aux seuls forestiers. »

Car, aujourd’hui, dans ce département, des parcelles sont encore coupées à blanc pour vendre du bois à

Le 4 février 2015
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Des bûches de la main à la main

Close

Rejoindre la conversation