Bien-être

Confinés, les enfants doivent continuer de bouger

VB-1926

L’activité physique est indispensable au bon développement du jeune enfant. Même confiné en appartement, même sans jardin, il est important d’inciter les enfants à se mouvoir avec joie et en toute sécurité. Petit tour d’horizons des trucs et astuces pour transformer son appartement en terrains de jeux pour jeunes acrobates en mal d’exercices.

Tout le monde le sait. Les enfants, notamment les plus jeunes, ont un besoin impérieux de se dépenser physiquement, de bouger et d’agir. Entre 3 et 6 ans, ils ont horreur de l’immobilité imposée et sont incapables de rester assis et attentif plus de 40 minutes. L’activité physique est nécessaire à leur développement moteur mais aussi au bon développement de leurs capacités affectives et intellectuelles. Certaines composantes, comme le schéma corporel, la structuration spatiale et temporelle, sont d’ailleurs considérées par les spécialistes de l’enfance comme des prérequis importants aux apprentissages scolaires et notamment à l’écriture. Il est donc important en cette période de confinement de continuer à offrir à nos jeunes enfants ces moments en mouvements si nécessaires à leur construction et à leur épanouissement. Ces périodes d’activités physiques seront non seulement de véritables bouffées d’oxygène pour vos enfants, mais elles leur permettront aussi d’effectuer des pauses actives au cœur de leur journée scolaire effectuées à la maison.

Mais comment faire lorsque l’on se retrouve confiné en ville dans un appartement sans jardin pour sortir courir ? Comment trouver matière à l’action entre le salon et la table à manger, entre la cuisine et la chambre à coucher ? « En observant notre environnement et en faisant preuve d’un peu d’imagination », lâche Jean-Claude Farault, spécialiste des activités pour les moins de sept ans à la Fédération Française d’Athlétisme. « Un carrelage en dalle peut en effet se transformer rapidement en marelle et une chaise ou une table basse devenir un obstacle sous lequel ramper » ajoute-t-il. Le plus important à cet âge n’est pas l’activité en elle-même. Les enfants n’ont pas besoin de pratiquer un sport au sens général du terme, avec ses règles et ses contraintes, son terrain de jeu défini, ils veulent juste s’amuser en pratiquant une activité physique, c’est-à-dire en bougeant leur corps, en sautant, en courant, en marchant, en rampant, en mimant… « Avec les jeunes enfants, il est important de proposer des activités ludiques. Car sans appétence, il n’y a pas d’action, » rappelle Jean-Claude Farault, qui conseille toutefois de structurer le moment d’activité et de l’organiser dans le temps. D’autre part, si « l’Organisation Mondiale de la Santé recommande une heure d’activité physique par jour dont une demi-heure de manière intensive pour les enfants », le spécialiste

Le 13 avril 2020
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Confinés, les enfants doivent continuer de bouger

Close

Rejoindre la conversation