Éducation

Communiquer pour vivre



Texte : Isabelle Desplats

Isabelle Desplats est coach et formatrice en qualité relationnelle et intelligence collective. Elle accompagne des personnes et des organisations à faire chaque jour un pas vers plus de cohérence et d’unité. Elle est co-fondatrice de Colibris.

Communiquer de façon constructive est primordial dans la vie de tous les jours. Dans le couple, au sein de la famille, au travail, entre amis… partout une communication bienveillante peut nous permettre d’aller à l’essentiel en augmentant les chances de nous relier tout en prenant en compte les besoins de chacun.

Quels types de relations aimez-vous vivre ? 

A chaque fois que je pose cette question à un groupe j’entends invariablement la même réponse : « des relations harmonieuses, du respect, de la bienveillance, de l’écoute, du partage, des dialogues constructifs… ». Que souhaitez-vous éviter ?  Réponse : « L’agressivité, les non-dits, le ton qui monte, les situations où chacun veut imposer son opinion ou se tait pour ne pas envenimer les choses, les frustrations… ». Quelles en sont les conséquences ? : « blocages, défiance, rupture de dialogue, découragement, démobilisation, perte de temps et d’énergie… »

Combien de couples aimants, d’initiatives locales ou de projets collectifs magnifiques échouent-ils enlisés dans les tensions ou les conflits d’ego ? Malgré nos aspirations, il semblerait que parler, écouter, dialoguer représente souvent un véritable défi. L’enjeu est pourtant de taille, car la communication conditionne tous les domaines de notre vie : intime et familiale, sociale, professionnelle et politique. Elle détermine donc notre aptitude au bonheur.

La nature elle-même nous montre qu’un organisme sain est un système au sein duquel les échanges sont fluides : si les cellules d’un corps sont en lutte les unes contre les autres ou cessent de communiquer entre elles, c’est la maladie ou la mort.

Ce qui est naturel pour les cellules nécessite un apprentissage pour les humains. Voilà pourquoi je suis étonnée que les compétences relationnelles ne figurent pas en tête des priorités de l’éducation, puisqu’elles fondent la possibilité des êtres humains à vivre ensemble d’une manière soutenable. Elles influencent nos projets, notre capacité à créer ensemble.

Pourquoi une communication et une coopération si complexes ?

Marshall B. Rosenberg, confronté tout jeune à des comportements racistes dans son quartier, collabore au titre de Docteur en psychologie clinique avecCarl Rogers, psychologue humaniste qui mit en évidence le pouvoir de l’empathie au milieu du siècle dernier. Il s’interroge : Comment certaines personnes parviennent-elles à conserver leur bienveillance naturelle en toutes circonstances alors que d’autres sont amenées à la perdre ?

Ce questionnement le conduit à repérer les modes de pensées et de langage habituels qui nous coupent de nous-mêmes et des autres, engendrant potentiellement la violence.

Avez-vous remarqué que lorsque nous sommes contrariés, nous exprimons facilement des opinions sur les autres, des jugements ou des accusations ? Nous sommes

Le 16 décembre 2013
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Communiquer pour vivre

Close

Rejoindre la conversation