Bien-être

Comment respecter le rythme des enfants ?



Dans un monde où tout s’accélère, l’enfance n’est pas épargnée. Alors, comment créer des conditions qui permettent à l’enfant de grandir sereinement, à son rythme, en préservant sa curiosité naturelle et sa capacité de récupération ?

 

Depuis plusieurs années, notamment grâce aux travaux du sociologue et philosophe allemand Hartmut Rosa, on sait que notre époque est en proie à l’accélération. Si cette dernière est bien sûr technique, elle concerne aussi nos rythmes de vie ainsi que le changement social et culturel. Isabelle et Benoît, même s’ils cherchent à conjuguer au quotidien le respect du rythme de leurs trois enfants et leur métier d’artisans biscuitiers en Picardie, le constatent chaque jour : « Malgré nos efforts, les enfants ont souvent l’impression que ça va trop vite. Alors on a diminué leurs activités extrascolaires et, quand ils sont fatigués, ils ne vont pas à l’école et je les garde volontiers à la maison. Il y a même un lit dans notre biscuiterie pour accueillir nos enfants ou ceux de nos employés dans la journée. » Mais comment revenir à un rythme plus naturel ? Existe-t-il d’ailleurs un rythme plus naturel ?

Si l’on regarde du côté de la chronobiologie, on apprend qu’à partir de 4 ans, les différentes fonctions biologiques de l’enfant – veille, sommeil, digestion, sécrétion d’hormones… – sont calées sur un cycle de 24 heures. On parle de rythme circadien. Il existe des moyennes qui peuvent servir d’indicateurs aux parents. Par exemple, selon la National Sleep Foundation, il faut de 9 à 11 heures de sommeil à un enfant entre 6 et 13 ans pour être en pleine forme.

Les chercheurs ont par ailleurs constaté que les performances cognitives suivent également un rythme régulier au fil de la journée [1]. Elles augmentent de 9 heures jusqu’à 11 heures environ pour décliner jusqu’à 14 heures, l’heure de la sieste ou des coups de fatigue. L’attention remonte ensuite jusqu’en fin d’après-midi. Un simple coup d’œil à l’emploi du temps de nos écoliers suffit à comprendre qu’on laisse peu de place à leur rythme naturel. Quant à l’heure du coucher, elle se situe en général à 21 heures vers 8 ans et à 22 heures au début de l’adolescence. Attention à la quantité de lumière artificielle reçue par la rétine – télévision, tablette… –, qui retarde la sécrétion

Le 5 octobre 2020
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Comment respecter le rythme des enfants ?

Close

Rejoindre la conversation