Économie circulaire

Comment donner une seconde vie aux téléphones portables

Par Marius Gouttebelle, le 4 janvier 2021

smartphone-5387831_1280

50 téléphones sont vendus par seconde, 3000 par minute, 180 000 par heure, 10 milliards depuis 2007 avec la sortie des premiers smartphones. Nous leur donnons en moyenne une durée de vie de 18 mois avant de les changer pour leur version améliorée, laissant à l’abandon en France plus de 30 millions de téléphones utilisables, oubliés dans nos tiroirs. Une grande partie de leurs composants, matières fossiles, laissent une empreinte écologique. Leur processus de fabrication fait le tour du monde impliquant une grande pollution de l’air. Alors rallonger sa durée d’utilisation, lui offrir une seconde vie, réduire ses pulsions consommatrices sont autant de gestes à adopter envers l’objet le plus utilisé et le plus produit aujourd’hui.

Le reconditionnement

81 % des français ont une bonne image de la réparation des appareils technologiques d’après un rapport de l’ADEME. Pourtant encore trop peu passent à l’acte, seulement 20 % de nos téléphones sont considérés comme reconditionnables par leur obsolescence et le faible nombre de demandeurs dû au vieillissement du modèle. Généraliser la réparation de tous nos équipements électriques et électroniques créerait 200 000 emplois selon un rapport du parlement européen sorti en 2017, ferait économiser le prix d’un téléphone neuf, et permettrait à des foyers au faible pouvoir d’achat de s’offrir un téléphone à bas prix. Les ateliers du Bocage, la fédération envie ou encore le Réseau National des Ressourceries sont des structures dans lesquels vous pouvez faire dons de vos téléphones et en faire profiter à des plus nécessiteux.

Le recyclage

Lorsque des appareils sont jugés comme « non reconditionnables » l’autre solution est son recyclage. Son processus consiste à séparer tous les composants, récupérer certaines parties du téléphone en bon état, faire fondre les métaux précieux pour leur réutilisation et réduire l’extraction dans nos terres de matières premières. Son processus reste lent, les intermédiaires sont nombreux, l’emprunte carbonne due au transport et à l’incinération de matériel inutilisable est réelle. C’est une solution existante, mais une solution qui reste à utiliser en dernier recours.

Des applications intégrées pour en changer son usage primaire

Le téléphone portable : couteau suisse le plus utilisé, permet de tenir en main plusieurs kilos d’objets aujourd’hui délaissés. Carte, GPS, Lecteur MP3, réveil, appareil photo, calculatrice, enregistreur vocal, jeux à destination de vos enfants, sont tout autant d’utilisation secondaires auquel servent vos appareils connectés, qui peuvent devenir leur utilité première en leur donnant une seconde vie et s’en servant pour ces applications.

Créativité sans limite

Allant d’un simple bout de scotch coloré et collé au flash, transformant les smartphones en lampe de chevet à ambiance tamisée. À un ingénieux système de coque stéthoscope, permettant l’écoute cardiaque à l’aide d’un téléphone ; la réutilisation de ces objets, la seconde utilité que vous pouvez leur donner n’a pour seul limite votre créativité, pouvant être aidée par des milliers de gadgets dédiés à cela, envahissant aujourd’hui le marché.

 

Pour aller plus loin

Pour en connaitre d’avantage sur l’utilisation des nouvelles technologies, ses impacts et ses solutions avec le dernier magazine hors série KAIZEN : « NUMERIQUE RESPONSABLE, L’informatique peut-elle être écologique ? » est disponible en kiosque et sur notre boutique.


© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Comment donner une seconde vie aux téléphones portables

Close

Rejoindre la conversation