Culture & Solidarités

Adolescents engagés et justice réparatrice au Forum social mondial



Pour cette troisième journée au 12e Forum social mondial, en direct de Montréal, rencontre avec un groupe de jeunes engagés et des acteurs d’une justice qui répare, pour que nous retrouvions le goût de vivre tous ensemble.

© Pauline Cabirol
© Pauline Cabirol

Montréal, jeudi 11 août 2016. Il est 16 heures. Des adolescents se regroupent près d’une pancarte qui annonce : Concertation jeunesse. Tarek, facilitateur de cet espace par et pour les jeunes ouvre l’échange avec un tour de table. Ils s’appellent Émile, Fatou, Albert, Salsabi. Ils ont 14, 15 ou 18 ans. Ils viennent du Canada, de la République démocratique du Congo, de Jordanie. Ils racontent leur journée, ce qu’ils ont appris, ce qui les a inspirés. On improvise une traduction en anglais pour Salsabi, une jeune jordanienne. Dans son pays, elle est très engagée pour les droits humains et l’empowerment des jeunes. Le FSM, c’est aussi l’occasion pour elle de montrer qu’une femme musulmane, c’est d’abord une femme comme les autres !

L’échange bat son plein. Albert raconte qu’il s’est rendu à l’atelier sur le Bond vers l’avant. Intéressé par ce « manifeste pour un Canada fondé sur le souci de la planète et de la sollicitude des uns envers les autres », il s’étonne cependant de ne pas entendre parler de la jeunesse. Il se rapproche des organisateurs. Leur discussion donnera naissance à la création de l’aile jeunesse du mouvement ! Godeline propose de rester en contact. Elle rêve d’un Forum de la jeunesse. Émile rappelle qu’on ne peut pas s’adresser à un jeune de 20

Le 12 août 2016
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Adolescents engagés et justice réparatrice au Forum social mondial

Close

Rejoindre la conversation