Le lombricompostage : mode d’emploi



Rendez heureux vos tomates, vos courges et vos choux en leur offrant un engrais 100 % maison. Les clefs de la réussite en 5 minutes !

Le jardin biologique du centre Maurice Ravel (Paris) ouvre ses portes et dévoile sa solution pour réduire de 25 % le volume de votre poubelle : faire du lombricompostage. Épluchures, coquilles d’œufs, feuilles de papier, n’hésitez plus et ayez la main lourde : la quasi-totalité de vos déchets organiques peuvent finir en compost. Des déchets à gogo, quelques mois de patience, et une belle matière brune verra le jour. Dites bonjour au lombricompostage.

 


Pixiflore

Réalisation: Loïc Jugue
Production: Caroline Lahmek
© www.pixiflore.com
Le webmag de l’environnement.
Remerciements à Loïc Le Noan et au centre Maurice Ravel (La Ligue de l’enseignement).


Lire aussi : Créer de l’humus pour l’humanité

Lire aussi : L’art du compost (fiche pratique)

Le lombricompostage : mode d’emploi

Close

Rejoindre la conversation

Arsac D le 17/03/2016 à 15:15

A propos du lombricompostage, le liquide qui s'écoule - une fois dilué à 10 % + 90 % d'eau de pluie - est parfait en hiver pour les plantes d'intérieur (généralement des tropicales qui n'ont pas de repos de végétation) et spécialement les orchidées à qui il faut peu d'engrais mais du bon. Le résultat est spectaculaire.
Le reste du temps, pour toutes les plantes d'extérieur qui diront merci.