Idriss Aberkane : « Jouer est la façon normale d’apprendre »



Idriss Aberkane est un jeune philosophe des sciences et agitateur de conscience. Faisant le pari de la vulgarisation – car chacun est en mesure de « libérer son cerveau » –, son nouvel ouvrage propose de changer l’école et la société par « la neurosagesse ». Dans cette vidéo, le scientifique explique comment nous pourrions redistribuer la mémoire spatiale, épisodique et procédurale de notre cerveau, afin de mieux l’utiliser et de briller dans un domaine. Ce nouveau paradigme nous amènerait notamment à révolutionner l’école par un apprentissage ludique en mesure de capter l’attention des élèves.

« On sait, en neuroscience, qu’il y a une corrélation directe entre « jouer » et « intelligence ». […] Aujourd’hui, entre des jeux vidéo, des vidéos YouTube, du Facebook… et l’école, l’école n’est plus compétitive ! Mais elle pourrait l’être. Car l’école est avant tout un buffet à volonté de connaissances. Mais on a posé des règles du jeu qui transforment le paradis en enfer. »

Les cartes sont entre nos mains pour changer de société !

 


Lire aussi : Proposons un cadre créatif et épanouissant à nos enfants

Idriss Aberkane : « Jouer est la façon normale d’apprendre »

Close

Rejoindre la conversation

DAUPHIN le 06/11/2016 à 13:34

Je partage son point de vue;

Le Borgne le 04/11/2016 à 02:24

merci de ramener le rêve à la réalité. Il y a beaucoup de "Narcisses" en ce monde virtuel et un retour au réel n'est pas agréable mais nécessaire.

LESAFFRE le 01/11/2016 à 11:57

Je voulais partager l'article d'un chercheur en neurosciences qui trouve qu'Idriss Aberkane devrait clairement afficher qu'il n'est pas chercheur en neurosciences car cela peut discréditer la profession. C'est un article très intéressant pour éduquer le grand public à se faire de moins en moins manipuler.

http://hemisphere-gauche.blogs.liberation.fr/2016/10/31/une-critique-consanguine-du-livre-didriss-aberkane/

Marie-Pia Pommier le 14/10/2016 à 19:10

Je voulais juste "like" ce commentaire car je pense pareil :)

Nan ! le 08/10/2016 à 01:50

Mec... Mec... Je t'aime.
Nan, franchement, pourvue que tu fasse du bruit.
Le plus possible.
Aide un maximum de monde.
Toute la planète si tu veux, franchement, je te soutient.
Continue par pitié.
Continue.
On est tellement à subir le monde actuel, par pitié, je t'en supplie, continue ce que tu fait Mec.
Tous en ont besoin, va-y encore !