Un berger fait pâturer ses chèvres au cœur d’un quartier du 93



Surnommé « Petit pois » pour son goût de la transmission, Gilles Amar déploie une énergie remarquable au service de l’animation de son quartier des Malassis, à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). Originaire des lieux et membre de l’association locale Sors de Terre, il s’adonne aujourd’hui à une activité tout à fait atypique : le pâturage d’un troupeau de vingt-cinq chèvres au cœur de la cité ! L’occasion pour lui d’affirmer que « bien d’autres choses sont possibles dans cette ville qui nous appartient ». Un reportage multimédia réalisé par nos partenaires de Sideways.

« La liberté, elle est dans le parcours, dans le fait de pouvoir traverser la ville avec les bêtes. » Gilles

Rétablir le contact entre l’humain et l’animal

« Pour faire ça, il faut une intimité avec la ville. »


 


Lire aussi : SideWays : la web-série itinérante des alternatives

Lire aussi : « L’autosuffisance alimentaire devrait être la normalité. »

Un berger fait pâturer ses chèvres au cœur d’un quartier du 93

Close

Rejoindre la conversation

Bruno le 25/09/2017 à 21:42

Magnifiques personnes pour un magnifique projet mais qui semble en danger... En allant sur leur blog, j'ai découvert qu'un projet immobilier allait être réalisé. Quel avenir pour Gilles et ses chèvres qui donnent de l'espoir et du rêve aux enfants comme aux adultes ???

Anonymous le 12/04/2017 à 20:59

Si les Graphes ne suffisent pas, la Nature vaincra ! <3

Marie Véronique Raban le 24/03/2017 à 18:10

Nous aimerions entrer en contact avec Gilles Amar "petit pois" après avoir entendu parler de son aventure entre autres sur "Mille et une vies", initiative qui nous a beaucoup intéressés : nous sommes une troupe de théâtre avec des idées qui semblent bien aller dans ses objectifs ; il faudrait que nous puissions en parler avec lui en tout cas.
D'avance merci de ce que vous pourrez faire
Marie Véronique Raban 06 64 83 10 61

Natalie le 27/09/2016 à 06:09

C'est une super belle initiative. Se rapprocher de la terre, du patrimoine et faire des choses telles que construire une bergerie tous ensemble apporte tellement de choses du point de vue manuel et surtout intellectuel!
J'ai passé mon enfance à la campagne et je vis maintenant en ville et ce rapport à la terre me manque.
Et quoi de mieux que les chèvres pour entretenir les espaces verts dans les villes! Bravo!

nathalie le 17/07/2016 à 19:57

les optimistes mènent le monde, les pessimistes les suivent.
merci à la bergerie.

BEAUMONT Marie Michèle le 15/07/2016 à 21:51

Je considère ces projets soi-disant utopiques absolument prodigieux. Quelques-uns osent... Et si l'on disait qu'il y aura de plus en plus de gens qui oseront ?

Puck le 15/07/2016 à 19:33

Continuez ! Vous êtes formidables ! Merci !

Hafida Faes Iskrane le 14/07/2016 à 02:55

Une fabuleuse initiative qui prouve que croire et faire sont les deux moteurs de la création d'opportunités et de projets aussi utopiques soient-ils.
Et un super magasine, Kaizen, 100 % positif, à soutenir^^
(Il existe aussi en format papier pour les aficionados)

camus le 12/07/2016 à 22:47

Cette vidéo est génial.
Ce troupeau dans la banlieue ça fait un peu décalé.
Ou ça contraste avec ce milieu urbain, a reconquérir.
Mettre de la "campagne" au coeur des ville et des hommes ça me semble incontournable pour la suite.
Fait par des citadins qui ont "les codes" de la ville, j'avais pas vue ce coté mais oui....
C'est que du bon.
Merci