DIY Cuisine

L'ortie, votre nouvelle meilleure amie

L'ortie, votre nouvelle meilleure amie

Alliée de notre potager, « armoire à pharmacie de campagne », exquis légume sauvage, l’insaisissable ortie retrouve enfin ses lettres de noblesse ! Une fois lavée, hachée ou cuite, elle perd son pouvoir urticant.

C’est la plante idéale pour faire ses débuts en cuisine sauvage ! Abondante, facile à reconnaître et savoureuse, l’ortie devrait entrer plus souvent dans nos menus. Riche en protéines (elle contient les 8 acides aminés comme le soja), en vitamines (A, B, C, E) et en sels minéraux (calcium, fer, magnésium, zinc, sélénium, silice…), elle mérite sa réputation de plante aux mille vertus.

Récolte

  1. Munissez-vous d’une paire de gants.
  2. Au début du printemps, prélevez ses jeunes pousses à ras le sol. En été et en automne, quand la plante a pris son essor, sélectionnez les quatre feuilles terminales (en haut de la tige).
  3. Lavez-la dans une bassine d’eau, toujours les mains gantées pour éviter de vous piquer, puis essorez-les.

Consommation

Vous pouvez la consommer crue en pesto avec des pâtes, du riz, sur des tartines de pain grillé, ou hachée comme du persil, à parsemer sur des pommes de terre sautées, des omelettes, des cakes salés. Cuite, préparée à l’étuvée avec un peu d’huile d’olive (comme les épinards) ou en soupe, elle révèle sa vraie saveur de haricot vert frais.

Avec les feuilles

Soupe d’orties

  1. Faites bouillir pendant 15 min dans une casserole remplie d’environ 1,5 l d’eau 350 g de pommes de terre à chair farineuse pelées et coupées en cubes, 1 petit oignon pelé, 3 gousses d’ail pelées.
  2. Pendant ce temps, lavez soigneusement 80 g de feuilles d’ortie.
  3. Quand les pommes de terre sont cuites, ajoutez les orties. Poursuivez la cuisson pendant 2 min.
  4. Ajoutez 80 ml de crème, mixez et salez, poivrez.
L'ortie, un délice en soupe
L’ortie, un délice en soupe / Crédits : Linda Louis

Poudre d’ortie

Elle vous sera utile pour parfumer des plats, des salades, pour préparer des tisanes ou réaliser des savons ou des shampoings solides.

Cueillez des sommités d’ortie. Laissez les tiges, riches en silicium (oligoélément qui stimule la production de collagène et reminéralise les os). Faites-les sécher au déshydrateur, ou dans un séchoir pendant deux à trois heures, jusqu’à ce que les feuilles soient cassantes. Mixez finement, puis disposez cette poudre dans un bocal bien fermé. 

Avec la tige de l’ortie

Une corde très solide

Expérimentez la solidité de cette fibre en réalisant une corde pour de futures créations comme un attrape-rêve, ou même pour remplacer un lacet cassé en randonnée.

  1. Cueillez de grandes orties d’environ 1 m 50.
  2. Débarrassez la tige de ses feuilles en remontant vos mains de bas en haut. Si vous n’avez pas de gants, utilisez par exemple un t-shirt.
  3. Fendez-la en 2 avec un couteau sur toute la longueur. Retirez la chair et la moelle intérieure blanche pour ne garder que la fibre verte qui nous intéresse ici. Pour la détacher, cassez la moelle entre vos mains et tirez la peau.
  4. Faites cela pour trois ou quatre orties et suivez la technique de la ficelle maison baker twin.
Amusez-vous à tisser votre tige d'ortie
Amusez-vous à tisser votre tige d’ortie ! / Crédits : Linda Louis

Les vertus et usages thérapeutiques de l’ortie

L’ortie est une plante tonique qui stimule et revitalise l’organisme ; elle est idéale en cas de fatigue, convalescence, grossesse ou allaitement. Dépurative, elle permet également de se débarrasser des toxines en facilitant la diurèse (production d’urine). Pour profiter de ses bienfaits, cuisinez-la régulièrement sur une période donnée (2 à 3 semaines).

  • Anémie, baisse de tonus, problème de lactation : cure alimentaire d’environ 50 g d’orties par jour.
  • Arthrite, rhumatisme, douleurs articulaires, tendinites : versez 1 l d’eau bouillante sur 50 g de feuilles d’ortie ou 200 ml d’eau bouillante sur 1 c. à c. de poudre d’ortie, laissez infuser 10 min. À boire 3 fois par jour.
  • Eczéma, acné, herpès : imbibez un linge avec une infusion d’ortie (100 g pour 1 l) ou un jus frais réalisé à l’extracteur et appliquez sur la peau 3 fois par jour.
  • Maux de gorge, angine : même recette d’infusion, en gargarisme 3 fois par jour.
  • Soins des cheveux (pellicules, cheveux gras, ternes) : trempez-les dans une infusion d’ortie (70 g pour 1 l), frictionnez le cuir chevelu et laissez reposer pendant 15 min. Rincez.
  • Saignements (notamment de nez), inflammations des gencives : placez quelques feuilles à travers un presse-ail pour récupérer leur suc. Imbibez une petite compresse et placez-la sur la plaie (superficielle).

Par Linda Louis et Camille Binet 


En savoir plus

Cet article est tiré de notre hors-série n°14, Comment devenir autonome (T3) : l’Encyclopédie du Zéro Déchet, disponible sur notre boutique en ligne !


Lire aussi 

Une exploration culinaire des champignons avec Linda Louis

La mousse au chocolat végane : une révolution végétale

Réaliser un tawashi

Boutique : je passe à l'acte !

Hors-série 14 - Comment devenir autonome (T3)

14,90 €

Lot "Grande Autonomie"

50,00 €

Débuter son potager en permaculture - Acte 1

8,00 €

Résident - Europe / DOM-TOM - 1 abonnement - 1 an - 6 numéros

45,00 €

En lien avec le sujet

contenu abonnés
| Agriculture biologique

Achetons mieux, achetons groupé

contenu abonnés

Ce contenu a bien été ajouté
à vos réalisations Do it yourself

ok
Close

L'ortie, votre nouvelle meilleure amie

Close

Rejoindre la conversation

Proposer un DIY

Envoyez-nous vos idées de Do it yourself :
nous les réaliserons et les publierons sur le site de Kaizen !

Veuillez renseigner ce champ
Veuillez renseigner ce champ
Veuillez vérifier ce champ
Veuillez renseigner ce champ
Close