Un Sourire brûlant toutes les semaines



Yvan Saint-Jours

Arrivé à un certain âge la vue baisse, on devient presbyte. Chez moi ce n’est pas la vue qui baisse, mais l’audition. Depuis quelques mois j’ai l’impression de ressembler au professeur Tournesol. Et ce léger handicap m’a déjà joué des tours dont un particulièrement cocasse : l’autre jour, lors d’une réunion avec l’équipe du magazine à Paris, Patrick notre vénérable gérant et directeur de la publication, a émis une proposition alors même que j’étais en train de gribouiller sur le coin d’une feuille. Absorbé par mon œuvre, et novice dans la déficience auditive, j’ai entendu ceci : « Yvan, tu pourrais traire un biquet dromadaire ? »

J’ai trouvé la question étrange, et je me suis dit que ça ne devait pas être trop différent d’une chèvre, alors j’ai souri en répondant que « Oui, bien sûr, ça ne doit pas être très difficile. » Puis je me suis replongé dans

Le 28 février 2014
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Un Sourire brûlant toutes les semaines

Close

Rejoindre la conversation