Permaculture

Villes en transition : la permaculture appliquée à nos cités

Dans l’éco-quartier de Lanxmeer, chaque îlot d’habitation a son identité propre, et l’ensemble forme un tout harmonieux.

La permaculture peut être appliquée à l’ensemble des organisations humaines pour les rendre plus résilientes. Ainsi, lorsque Rob Hopkins, enseignant en permaculture à Kinsale, en Irlande, reçoit avec ses étudiants la visite d’un certain David Holmgren, son formateur, inventeur australien du concept, il vient aux élèves et au professeur une drôle d’idée : appliquer le principe permaculturel aux villes.

Pic pétrolier et changement climatique

Face aux menaces que représentent le pic pétrolier (la fin du pétrole bon marché) et le dérèglement climatique, il leur paraît évident que nos cités ne vont pas pouvoir continuer à fonctionner comme avant. La hausse du prix du pétrole va faire grimper celui des denrées alimentaires, des transports, de l’électricité, des objets dérivés de la pétrochimie (plastiques notamment). Et l’économie n’y résistera pas longtemps. Le dérèglement climatique perturbera les récoltes, engendrera de nouvelles maladies, submergera des terres et provoquera la migration de millions de personnes…

Il faut donc organiser la résilience de nos villes et de nos territoires, c’est-à-dire leur capacité d’encaisser ce choc sans se désintégrer, sans perdre leur intégrité.

Comme l’explique Rob Hopkins lui-même, « la permaculture a été définie dans les années 1970, au moment de la première crise pétrolière, comme une “agriculture soutenable” (permanent agriculture). Son application aux systèmes agricoles a rapidement été élargie, car il devenait clair qu’une nourriture soutenable ne pouvait être isolée d’une multitude d’autres éléments qui font une société – l’économie, la construction, l’énergie, etc. Le terme “permaculture” s’est étendu depuis à la

Le 5 novembre 2015
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Villes en transition : la permaculture appliquée à nos cités

Close

Rejoindre la conversation

Martin le 14/11/2015 à 01:36

Le retour au bon sens et du sens dans nos actions. Je vous invite à venir sur Marseille pour voir les propositions et actions pour avancer et conduire cette fameuse ville écosystème. Venez voir la Jardin Savournin qui traite l'agro-écologie urbaine et relayer les problèmes et blocages humains quand on veux rendre les choses fertiles.....

Girard le 06/11/2015 à 13:58

J'adhère tout à fait au contenu de cet article, nous nous lançons dans notre village sur le versant agriculture. C'est tout une économie parallèle, humaine à installer, mais les mentalités seront longues à éclairer, notre société de consommation tient bien son monde, mais qui sait ? En tout cas, moi j'y crois parce que faire de la permaculture, j'y trouve de la joie et que c'est comme cela que nous témoignerons.