Mouvements citoyens et Politique

Ulysse Blau : « La commune de vos rêves est à portée de main ! »

Ulysse Blau à la rencontre du maire de Honfleur. Dans le cadre de son étude « La route en commune », le même questionnaire a été posé à 64 maires du Calvados. / Crédits : Ulysse Blau

Quels sont les pouvoirs d’action des communes et des citoyens dans la transition écologique et démocratique ? Pendant trois mois, Ulysse Blau, un ingénieur en bioressources de 27 ans, a sillonné le Calvados, en Normandie, à vélo, pour rencontrer 64 maires et observer leurs actions locales. Alors que le Congrès des maires et des présidents d’intercommunalités de France vient de s’achever (18 – 21 novembre 2019), Kaizen a demandé à l’ingénieur de nous présenter les résultats de son étude.

Pouvez-vous raconter l’historique de votre projet « La route en communes » ?

Cela fait trois ans que je travaille à Paris. Et je me suis rendu compte que, du fait de la taille de la ville, la transition écologique était très lente, bien que Paris prenne des mesures. J’ai voulu savoir à quel rythme s’effectuait la transition écologique ailleurs que dans les grandes villes, en me rendant sur place. Je voulais comprendre concrètement ce qui se passait sur le terrain, demander aux maires comment ils géraient leurs ressources en eau, en énergie, en agriculture et comment ils impliquaient les citoyens.

Ulysse Blau devant la mairie de Fumichon. Comme son étude était auto-gérée et auto-financée, il a réalisé son voyage à vélo pour minimiser les coûts. / Crédits : Ulysse Blau
Ulysse Blau pose sur son vélo devant la mairie de Fumichon. Comme son étude était auto-gérée et auto-financée, il a réalisé son voyage à vélo à travers le Calvados, pour minimiser les coûts. Plutôt que l’hôtel, l’ingénieur a dormi chez l’habitant. / Crédits : Ulysse Blau

J’ai alors monté un comité de pilotage avec de chercheurs, des élus, des journalistes, des sociologues qui m’ont aidé à concevoir un questionnaire adressé aux maires. J’ai sélectionné au hasard 64 communes, parmi les 536 communes du Calvados. Il fallait effectivement que les élus soient disponibles le jour où je passais dans leur circonscription. L’immense majorité d’entre eux a joué le jeu, tant la maire de Périgny, une commune de 58 habitants que celui de Caen, une ville de 100 000 habitants. Tous ont pris le temps de me rencontrer, ce qui était une agréable surprise : je ne pensais pas qu’ils seraient si accessibles !

Carte du trajet pris par Ulysse Blau à travers le Calvados. En trois mois, il s'est rendu dans 64 communes choisies au hasard. / Crédits : Ulysse Blau
Carte du trajet pris par Ulysse Blau à travers le Calvados. En trois mois, il s’est rendu dans 64 communes choisies au hasard. / Crédits : Ulysse Blau

Parmi les observations que vous faites sur le terrain, vous notez que l’échelle de la communauté de communes serait la plus adaptée pour mener la transition écologique ?

Les maires pensent que c’est le cas, en effet. Pour eux, l’intercommunalité a réellement un rôle à jouer dans la transition écologique de leur commune, elle en a la légitimité. Ceci dit, j’ai été surpris par l’immense pouvoir qu’ont les maires, en réalité ! Ce sont des citoyens comme les autres, finalement, ils partagent le quotidien de leurs administrés. Ce sont des personnes de terrain, ils sont donc les plus à même de réagir comme il faut. Paradoxalement, beaucoup de maires pensent qu’ils n’ont pas les prérogatives sur certaines actions, alors que j’ai pu observer d’autres maires réaliser ce que ces premiers pensaient impossible ! C’est notamment le cas du conseil municipal des enfants, mis en place dans une commune que j’ai visitée. Certains maires ne croyaient en la capacité des citoyens à s’engager par ce dispositif. Et pourtant, au sein de la commune qui l’a adopté, le conseil municipal de enfants est un franc succès !

En prenant du recul sur ces 64 interviews, je me suis rendu compte qu’en fait, les maires ont le pouvoir qu’ils se donnent. Évidemment, il existe des facteurs légaux et administratifs qui influent sur leur fonction. Ce n’est pas facile, mais les maires ont de vrais pouvoirs ! 

Ulysse Blau à la rencontre du maire de Honfleur. Dans le cadre de son étude « La route en commune », le même questionnaire a été posé à 64 maires du Calvados. / Crédits : Ulysse Blau
Ulysse Blau à la rencontre du maire de Honfleur. Dans le cadre de son étude « La route en commune », le même questionnaire a été posé à 64 maires du Calvados. / Crédits : Ulysse Blau

Pourriez-vous donner des exemples de dispositifs mis en place par des maires et qui vous ont inspiré ?

En termes d’implication des citoyens, une mairie a mis en place un conseil municipal des enfants. C’est très intéressant parce que ces enfants réfléchissaient ensemble à des projets pour la commune. La mairie leur donnait carte blanche, avec un budget. Les enfants devaient créer le projet, monter des devis… On pourrait penser qu’ils allaient demander des jeux pour enfants, des fêtes avec des bonbons… Mais pas du tout ! Ils ont choisi de mettre en place des bancs pour les anciens, des poubelles aux arrêts de bus… Des choses très concrètes et souvent très simples qui améliorent le confort de vie. Cela implique tous les habitants avec les enfants qui demandent de l’aide à leurs parents. C’est un très bon moyen également de former les futurs citoyens engagés, qui prennent conscience de leur pouvoir décisionnel à l’échelle de leur commune. 

Autre exemple : dans une commune, les habitants avaient pris l’habitude de faire leurs courses au supermarché où il pouvaient également passer à la station essence. Les commerçants ont alors demandé de mettre en place une pompe communale, dans le centre-ville, de sorte à ce que les habitants reviennent dans ces commerces de proximité tout en pouvant faire le plein !

De belles mesures peuvent naître, tant à l’initiative de la municipalité qu’à celle des habitants. Nous avons les cartes en main pour agir localement, nous ne devons pas nous auto-limiter. Mon rôle de citoyen était de faire cet état des lieux libre et indépendant. Maintenant, c’est aux habitants de saisir l’opportunité de parler de la gestion des ressources, de l’implication des citoyens à l’échelle de leurs communes et de trouver des moyens de faire avancer les choses ! J’invite tout le monde à imaginer leur commune de demain et vous vous rendrez compte que la commune de vos rêves est à portée de main !

Propos recueillis par Cypriane El-Chami


En savoir plus :

Retrouvez l’étude d’Ulysse Blau ici, ainsi que le questionnaire qu’il a proposé aux maires qu’il a rencontrés.

Un livre reprenant cette étude est disponible en pré-commande jusqu’au 4 décembre 2019 par ici !


Lire aussi :

Thomas Porcher : « La France pourrait être la première puissance écologique mondiale »

Langouët : visite d’une commune écologique inspirante

Les étudiants revendiquent le réveil écologique des employeurs

Boutique : je passe à l'acte !

Kaizen 46 : Désobéir pour la planète

6,00 €

Kaizen 47 : Préparer un Noël écologique

6,50 €

Hors-série 14 - Comment devenir autonome (T3)

14,90 €

France - 1 abonnement - 1 an - 6 numéros

34,00 €

En lien avec le sujet

| DIY Beauté et DIY Santé

Un dentifrice simple, naturel et économique

Ulysse Blau : « La commune de vos rêves est à portée de main ! »

Close

Rejoindre la conversation