Zéro déchet

À Roubaix, le zéro déchet pour lutter contre la "fin du monde et la fin du mois"

Andrée et Guy posent fièrement devant leurs produits ménagers 100 % DIY / ©Cypriane El-Chami

Vendredi 28 juin s’est tenue la 3e édition du festival Roubaix zéro déchet. L’occasion pour la ville d’afficher son engagement pour une économie circulaire locale. En effet, depuis 2015, la mairie roubaisienne a fait du zéro déchet son fer de lance et compte bien montrer l’exemple.

Elle est un peu la fée du zéro déchet à Roubaix. Pour parler DIY, achat en vrac ou compost, la porte d’Andrée Nieuwjaer est toujours grande ouverte. « Vous allez voir, on a tout changé dans la maison ! », annonce-t-elle. En 2015, cette retraitée de 62 ans a entraîné son mari Guy et ses quatre enfants dans le « Défi familles » organisé par la mairie de Roubaix. Un défi qui a drastiquement changé leur vie… et le poids de leurs poubelles.

« À cette époque, c’était la galère », se souvient cette ancienne ouvrière du tissu. Andrée et Guy, tous deux au chômage, peinaient à joindre les deux bouts. Un jour, ils reçoivent un prospectus de la mairie, recherchant des familles pour participer à un défi zéro déchet. Alors, pour sortir de son quotidien difficile le temps d’un instant, Andrée se rend à la réunion d’information. « On dit toujours qu’il faut respecter la planète, qu’il ne faut pas jeter, gaspiller…  Mais moi, je voulais m’en sortir à la fin du mois, explique Andrée. Je me suis dit : si je peux m’en sortir par ce biais-là, j’aurai gagné ». 

Zéro déchet, 3 000 € d’économies

« Fin du monde et fin du mois, même combat » : c’était déjà la réalité d’Andrée. Alors, aux côtés de 99 autres familles, les Nieuwjaer ont décidé de jouer le jeu. « La première année, c’est dur, se souvient Andrée. Au début, on se trompe parfois, on continue de faire certains achats inutiles. Mais ce n’est pas grave, ça va mieux avec le temps ! » 

C’est le sourire jusqu’aux oreilles qu’elle présente ses produits de nettoyage fabriqués par ses soins, recettes manuscrites posées sur la table. Elle n’en achète plus en grande surface… c’est bon pour la planète, et pour le porte-monnaie ! « En moyenne, passer au zéro déchet permet de faire 1 000 € d’économies par an. Certaines familles peuvent même économiser jusqu’à 3 000 € chaque année, selon Alexandre Garcin, adjoint au maire en charge du programme zéro déchet. Cela représente entre 25 et 50 % de gain de pouvoir d’achat ! »

Andrée et Guy posent fièrement devant leurs produits ménagers 100 % DIY / ©Cypriane El-Chami
Andrée et Guy posent fièrement devant leurs produits ménagers 100 % DIY / ©Cypriane El-Chami

500 familles zéro déchet à Roubaix

L’objectif donné aux familles est de réduire leurs déchets de 50 % en un an. Depuis son lancement en 2015, le « Défi familles » a séduit 500 ménages. La mairie estime même que près de 2 500 foyers pourraient

Le 5 juillet 2019
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

À Roubaix, le zéro déchet pour lutter contre la "fin du monde et la fin du mois"

Close

Rejoindre la conversation

Hamza H. le 16/07/2019 à 01:50

Sympathique de me considérer comme "désigner" sachant qu'il n'ont pas pris la peine de mettre mon nom, rappelle que j'étais en stage de bac+3 et que j'ai dû partir de zéro et proposer un prototype en 4 mois. Une très agréable expérience pour un premier projet avec des personnes qui ne comprennent pas les aspects de la conception et le respect de la personne.

merci pour votre considération