Économie circulaire

Réinventer la start-up pour une économie plus responsable



Dans un livre au titre provocateur Startup arrêtons la mascarade, contribuer vraiment à l’économie de demain, Nicolas Menet et Benjamin Zimmer invitent à sortir du modèle économique dominant et tendre vers une « profitabilité intégrale ». Enthousiasmant !

 

C’est moins le concept en soit qui est bon ou mauvais, que la manière dont les personnes s’en emparent, qui le rend vertueux ou vicieux. C’est dans cette mise en perspective que Nicolas Menet et Benjamin Zimmer, remettent en cause, la notion de start-up. Erigé comme modèle de société par Emmanuel Macron avec « la start-up nation » ou éducatif par Xavier Niel avec station F « le plus grand campus de start-up au monde », les deux chercheurs-entrepreneurs lancent un appel dans leur ouvrage,  Startup arrêtons la mascarade, contribuer vraiment à l’économie de demain. « Nous ne sommes pas des idéologues, nous sommes des pragmatiques » argumentent-ils de concert . « Face aux enjeux climatiques, nous devons sortir d’un modèle où les entrepreneurs se font plaisir avant de penser à l’intérêt général », clame Benjamin Zimmer.

 

 

Fort de ce constat, et en conservant les avantages de la start-up, ils prônent une économie à profitabilité intégrale. Une économie où le bien commun est le seul objectif.  Cette vision s’appuie sur les concepts de l’économie circulaire, l’économie symbiotique et tout particulièrement l’économie bleue de Gunter Pauli :  Chaque déchet devient une ressource, créant selon Nicolas Menet « la potentialité d’un croissance infinie ». Mais pour que cette profitabilité soit vraiment intégrale, le temps est venu selon les auteurs de mettre en place d’autre façons de collaborer entre tous les acteurs d’un territoire. Elles doivent conjuguer des approches en intelligence collective et de nouveaux modèles de structures telles que les SCIC ( Société Coopératives d’intérêt collectif) qui réunissent autour d’un même projet élus, entrepreneurs et citoyens. Il n’est pas sûr que l’économie change le monde, mais on peut déjà changer notre modèle économique.

 

L’ouvrage de Benjamin Zimmer (à gauche) et Nicolas Menet (à droite) est préfacé par l’entrepreneur belge, Gunter Pauli (centre), théoricien de l’économie bleue.

 

Boutique : je passe à l'acte !

France - 1 abonnement "Petit budget" - 1 an - 6 numéros

28,00 €

France - 1 abonnement "Abo Militant" - 1 an - 6 numéros à venir + 6 anciens numéros

49,00 €

Kaizen 31 : Démocratie, aux actes citoyens !

6,00 €

Numéro Spécial : Oasis, un nouveau mode de vie - Réédition 2019

12,00 €

En lien avec le sujet

Réinventer la start-up pour une économie plus responsable

Close

Rejoindre la conversation

Marion W. le 20/02/2018 à 12:36

Bonjour !
Merci pour cet article intéressant.
Je vous invite à découvrir notre "start-up" ODEN, qui valorise les co-produits de confiturières françaises pour en faire des soins cosmétiques !
https://oden.fr
A bientôt !