Énergie

Nantes en chemin vers la transition énergétique



Développement de la mobilité douce et des énergies renouvelables : Nantes Métropole montre des voies pour enclencher la transition.

Nantes Métropole
La politique de la métropole consiste à réduire d’ici 2030 la place de la voiture à 40 %, au profit des transports doux et des transports en commun. © Patrick Garçon

Il faut bien l’admettre, cette histoire d’évaluation de la réduction des gaz à effet de serre est un vrai casse-tête et n’est pas un sujet très attirant. C’est technique, complexe et plus la cité est grosse, plus son maillage est dense et plus il est difficile de parvenir à un calcul exact. Pourtant, la métropole de Nantes (600 000 habitants) s’est essayée à l’exercice – réduire et calculer cette réduction – avec une certaine ambition.

Si nous voulons limiter à 2°C l’augmentation de la température du globe (ce qui serait extrêmement souhaitable mais loin d’être gagné), l’Union européenne s’est donné pour objectif de réduire de 20 % ses émissions d’ici 2020 et de 80 % d’ici 2050 par rapport au niveau de 1990. Dans le monde, 70 % des émissions de gaz à effet de serre proviennent des zones urbaines. Il est donc fondamental que les villes s’y mettent.

Les ambitions de Nantes

Nantes Métropole (Nantes plus 23 communes périphériques) est la sixième plus grande ville de France. Et a priori l’une des plus écolo – du moins parmi les métropoles. Élue capitale verte de l’Europe en 2013, elle met en place depuis une dizaine d’année un programme ambitieux de lutte contre le changement climatique. Son objectif est de réduire de 30 % ses émissions de CO2 par habitant d’ici à 2020 dans trois secteurs : résidentiel, transports et tertiaire, soit les trois sur lesquels la ville a vraiment la main.

nantes
La ville de Nantes mise également sur les espaces verts pour réduire ses émissions de CO2

Pour parvenir à ces résultats, elle a élaboré son plan climat territorial.

« Nous y avons

Le 10 mars 2016
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Nantes en chemin vers la transition énergétique

Close

Rejoindre la conversation

Ben le 11/03/2016 à 22:25

La ville de Nantes comme n'importe quelle ville souhaite avoir des emplois. Elle pense que la création de l'aéroport va procéder à un boom économique et permettre l'aménagement de l'ancien même si Airbus souhaite conserver la piste et l'utiliser à des fins de cargo. Nantes souhaite construire des logements.

Ben le 11/03/2016 à 22:23

Bonjour, il y a quelques erreurs de chiffres :
"Une étude menée en 2012 par la métropole avec deux cabinets spécialisés, portant sur 2400 personnes, a montré que la plupart des objectifs pour 2015 avaient déjà été réalisés : 26,8% de déplacements à pied, 4,5 % en vélo, 15,8 % en transports en commun, 50,9 % en voiture (contre 57 en 2008) et 2 % en deux-roues motorisés. L’ensemble de ces chiffres (à l’exception des motos) est en augmentation depuis 2008 alors que le taux de mobilité est resté le même. " Comment écrire que "l'ensemble de ces chiffres est en augmentation" alors que la part de la voiture diminue. Je trouve la tournure de phrase pas très correcte.
"le plus important projet est le réseau de chaleur qui alimentait 14 000 foyers en 2012 et en atteindra 3000 en 2017." le réseau de chaleur doublera sa production visiblement mais dans quel ordre de grandeur ? 30 000 foyers demain ou 1400 hier ?

Heureusement il existe de nombreuses villes françaises qui investissent dans les transports communs. Paris souhaite être équipé de "voitures vollantes électriques" sur la seine. Dijon est une ville qui propose des choses sur les transports doux. Rennes met en place dans son PLU des champs urbains, des champs agricoles réservés à l'agriculture(quelle agriculture je ne sais pas). Je trouve que cette idée peut reconnecter le consommateur au producteur.

andré Hamon le 10/03/2016 à 21:57

bonjour,
il y a, à l'évidence, un projet orienté écolo à la Ville de nantes, et pourtant cette ville et ses élus soutiennent un projet d' aéroport qui , lui, ne l'est pas; alors quelle cohérence ?