#7JoursVégane : Du faux fromage au vrai bon goût !



 Emblème de la gastronomie française, le fromage constitue l’un des derniers freins – et non des moindres – pour devenir végane. Donc si, comme moi, l’idée même d’arrêter de manger du fromage vous donne de l’urticaire, rassurez-vous car il existe une solution : les « faux-mages ».

 

végane

 

À base de laits végétaux, de soja, d’oléagineux, d’huile, de champignons, d’ails, de farines et d’épices en tous genre la préparation de ceux-ci ouvrent de nouveaux horizons culinaires à ceux qui prennent le temps de les faire « maison ». Mais sachez que si vous n’avez pas le temps de cuisiner, ils s’achètent aussi en magasin bio ou spécialisé, ainsi que sur Internet.

 

En plus de leur bon petit goût de noisette ou de champignons, c’est selon, les faux-mages répondent à la moitié de nos besoins quotidiens en lipides, lorsqu’ils sont consommés une à deux fois par jour. Mais ce n’est pas tout, ceux conçus à base d’oléagineux et d’huiles végétales contiennent pour leur part un taux de calcium, de magnésium ou encore de fer non négligeable. Les faux-mages à base de tofu garantissent, quant à eux, un apport conséquent en protéines.

 

Lorsque l’on sait que les produits laitiers (mais aussi la viande et les œufs) favorisent un apport excessif en gras saturés, en cholestérols et en sucres rapides, il paraît pertinent de tenter de limiter un peu sa consommation, non ? D’autant plus lorsque l’on sait serait intolérante au lactose, à différents degrés. Sachez, enfin, que d’autres sources de calcium existent. On en trouve dans le tofu, le sésame, les amandes, les fruits secs et les légumes à feuilles vert foncé.

 


Le fromage, une drogue ?

Pourquoi faut-il se faire violence afin d’arrêter de consommer du fromage ? Pourquoi est-ce si difficile de ne pas craquer pour un morceau de camembert à la fin du repas ? La faute au fromage lui-même, puisqu’il compterait au nombre des produits les plus addictifs existants. Selon une étude menée en 1981 par le Comité Américain des Médecins pour une Médecine Responsable (PCRM), le lait contiendrait de la caséine qui, en se dégradant durant la digestion, génère des opiacées : les casomorphines. Celles-ci activent les récepteurs du cerveau liés à la dépendance, rendant l’arrêt de sa consommation plus difficile que… de simples carottes par exemple.

 


Tous les goûts sont dans la nature

Il existe une multitude de marques et de variétés de simili-fromages. Et si tous tentent de s’approcher le plus possible de la saveur qu’a leur version « traditionnelle », certains resteront peut-être sur leur faim car ils ne pourront jamais totalement remplacer un vieux camembert ou un crottin de chèvre bien frais. Mais il n’empêche que le bouquet exhalé par certains des produits que j’ai pu tester dans le cadre de #7JoursVégane est plutôt bluffant. Mention spéciale pour le « Noh-Mu » (ou « No-Meuh ») au vrai bon goût de parmesan.

 

Rien à dire non plus sur le Volcan avec son petit goût d’herbes aromatiques sa texture onctueuse, il se marrie tout à fait avec une bonne baguette de pain. Et s’ils peuvent tout à fait se fondre dans la masse sous la traditionnelle cloche à fromages, la simili-mozzarella et le cheddar végétal restent tout de même moins fort en goût que leurs équivalents animaux. Quant au faux-mage à tartiner, on ne voit vraiment pas la différence !

 

Et en bonus, une petite idée ludique : agrémentez vos prochains repas d’une dégustation de faux-mages à l’aveugle. Et voyez les réactions de vos invités !
Le faux-mage a un coût tout de même relativement élevé. Son prix peut aller de 3 euros pour les « cream cheese » et autres fromages en tranches, à 17 euros environ pour 200 grammes de fromage végétal affiné. Le mieux, pour payer moins cher, reste encore de les fabriquer soi-même. Les ingrédients de base : noix, huiles, soja, agar-agar, sel, herbes aromatiques étant plutôt bon marché. Quant à la préparation, un mixeur et un peu de courage suffisent. Les faux-mages s’affinent ensuite en fonction du temps passé dans votre frigo. Presque comme des vrais en somme.

 

Pour retrouver ceux mentionnés dans l’article :
-Tartimi Noix Bio (125 grammes) : 2,60 euros
-Violife Cheddard Tranches (200 grammes) : 3 euros
-Mozzarisella Bio (200 grammes) : 4 euros
-Noh-Mu Fort (200 grammes) : 7,20 euros
-Vromage Volcan Jay and Joy : 7,90 euros

 


Le lait est-il dangereux pour la santé ?

Le Comité Américain des Médecins pour une Médecine Responsable (PCRM), organisme qui regroupe près de 12.000 médecins du monde entier, met en garde les consommateurs contre les méfaits d’une consommation quotidienne de lait. Cette dernière augmenterait les risques de contracter le cancer de la prostate, du côlon, du sein, mais aussi des ovaires. Les produits favoriseraient en outre grandement les cas d’obstruction artérielle, de même que l’apparition du diabète juvénile (dit de type 1). Bien loin des vertus nutritionnelles qu’on lui prête, le lait se révèle être une véritable bombe à retardement.

 


Léa Esmery

© Kaizen, construire un autre monde… pas à pas

 


 

Lire aussi : #7JoursVéganes, et si on se faisait un plateau de charcuteries végétales ?!

Lire aussi : Slow-food, le bonheur est d’abord dans l’assiette

#7JoursVégane : Du faux fromage au vrai bon goût !

Close

Rejoindre la conversation

Anne le 24/11/2016 à 00:35

Je déteste cette appellation "faux-mage" qui est un non-sens car elle sonne de manière péjorative, et par surcroît met sur une fausse (!) piste : qu'est-ce qu'un faux mage? Un charlatan qui fait semblant d'être un vrai "charlatan"??? Pfff…
Je propose régulièrement aux commerçants et aux pratiquants du végétarisme l'appellation historique de "FORMAGE", qui est l'ancien nom du fromage, et qui est logique puisqu'il est question de donner une forme à une pâte maléable.
Qu'en pensez-vous ? Si cela vous semble cohérent (ce dont je ne doute pas!), s'il vous plaît, faites passer, j'en ai vraiment marre de ce mot valise ridicule de "faux-mage" qui sonne tellement mal. ;-)