Économie sociale et solidaire

Magasins coopératifs - Indispensables producteurs locaux

Par Virginie Tauzin, le 7 février 2021

©Mathieu Génon

Sans eux, les supermarchés coopératifs n’existeraient pas. De plus en plus de producteurs engagés et responsables misent sur le circuit court et le développement de l’économie locale.

 Hélène et Étienne Arnal sont des néomaraîchers. Ces anciens entrepreneurs parisiens ont créé en 2017 une ferme bio de 40 hectares appelée le Village potager, à Saint-Pierre-lès-Nemours, dans l’extrême sud de la Seine-et-Marne. Leurs fruits et légumes alimentent La Ruche qui dit oui!, une Amap et Cooplicot! Le projet de supermarché coopératif mené au sud de Fontainebleau. « Rien de plus logique pour nous, constate Hélène. Si on a implanté le Village potager, c’est pour dynamiser l’économie locale, pour favoriser l’émergence de distributeurs de proximité à la démarche responsable. Avec Cooplicot !, qui démarre aussi, on va grandir ensemble. » L’autre ambition du Village potager : créer de l’emploi dans la région. À l’été 2018, la structure a recruté cinq personnes pour le fonctionnement de cet immense parc de 8 000 m2.

COOPAPARIS, rue Stephenson, Paris 18e. Le 7 juillet 2018. ©Mathieu Génon

Comme Hélène et Étienne, ceux qui se lancent aujourd’hui dans l’exploitation de la terre ou l’élevage le font dans le but de participer au renouvellement de nos modes de consommation et à la relocalisation de la production. Beaucoup, d’ailleurs, sont des personnes en reconversion professionnelle : « Dans les associations pour le développement de l’agriculture


© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

En lien avec le sujet

contenu abonnés
| Agriculture biologique

Achetons mieux, achetons groupé

contenu abonnés

Magasins coopératifs - Indispensables producteurs locaux

Close

Rejoindre la conversation