Éducation

Living School : devenir éco-citoyens



Qui ne s’est jamais dit en découvrant des solutions à nos problèmes écologiques, sociaux ou économiques : « On devrait apprendre ça à l’école » ? Vous en avez rêvé, Living School l’a fait…

L’histoire commence dans une entreprise de jeux vidéo où la jeune Caroline Sost, diplômée d’une grande école de commerce, décide de donner une nouvelle orientation à sa vie. En plein bouleversement intérieur, elle s’engage dans une formation nouvelle : un Master pour le Développement du Leadership Ethique. Le programme dure trois ans et s’ouvre sur un constat de l’état du monde : dégradation écologique, pauvreté, malnutrition, crise économique… Caroline tombe de haut. Elle s’intéresse alors particulièrement à l’éducation à travers le monde et, là non plus, les indicateurs ne sont pas brillants. « Je ne pouvais plus faire comme si ça n’existait pas » se souvient-elle. Plutôt que de déplorer la situation, elle monte un projet d’école alternative qui lui semble répondre aux deux grands besoins de la génération à venir : réparer la planète et les humains. Depuis plusieurs années elle est très investie dans ce champ : bénévole durant quatre ans en centre social, où elle proposait du soutien scolaire aux enfants de Belleville (Paris) et remplaçante dans des écoles privées catholiques, elle parfait son expérience avec une maîtrise en sciences de l’éducation.

Living School naît à Paris dans le 19ème, en septembre 2007, grâce à quelques investisseurs que la jeune femme inspire par sa détermination et son enthousiasme. Le projet est axé sur la formation à l’écocitoyenneté et au « savoir-être » (la capacité à vivre en harmonie avec soi et les autres). En complément, l’école propose une formation bilingue basée sur des cours en anglais (dispensés par des anglophones) pendant la moitié de la journée. Autour de cette colonne vertébrale s’organisera tout le programme traditionnel.

Apprendre à se sentir bien

Peu à peu les pièces se mettent en place. Côté épanouissement personnel et relationnel, Caroline introduit des éléments de la communication non-violente (CNV) et de la psychologie de l’évolution. Le travail consiste à faire prendre conscience aux enfants de leurs qualités – leur potentiel – et dans le même temps, d’arriver à gérer leurs émotions, sans s’identifier à eux. Lorsqu’un enfant se laisse déborder par la colère ou le ressentiment, il peut aller décharger ses émotions sur le

Le 24 janvier 2014
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Living School : devenir éco-citoyens

Close

Rejoindre la conversation

vasseur le 07/07/2015 à 20:33

C'est passionnant.Bravo.mes filles sont allées à l'école Montessori.je retrouve chez living school les mêmes préoccupations.je vais leur faire connaître lEcole pour mes petits enfants