Parentalité positive

La langue des signes pour mieux communiquer avec les bébés



La communication gestuelle associée à la parole est un outil d’éducation bienveillante adapté aux bébés entendants. Grâce à ce langage simple et ludique, ils peuvent exprimer leurs besoins dès l’âge de 8 mois.

Leur enfant sur les genoux, des parents entonnent la comptine du Petit escargot, les yeux rivés vers Sophie d’Olce. Telle une cheffe d’orchestre, la jeune femme les guide pour qu’ils soulignent chaque mot-clé d’un geste emprunté à la Langue des signes française : maison, pluie, tête, etc. Directrice artistique de la Compagnie Maya, Sophie d’Olce organise régulièrement des ateliers Signes avec bébé. C’est ainsi qu’un samedi après-midi, cinq parents et trois mamans, accompagnés de leurs enfants dont l’âge varie de 4 à 20 mois, s’initient à la communication gestuelle associée à la parole, dans une optique d’éducation bienveillante. « L’idée, leur explique-t-elle, est de vous permettre d’établir une communication privilégiée avec votre enfant. Je vais vous présenter vingt signes correspondant aux besoins primaires des petits de 4 mois à 3 ans : repas, sommeil et change. Notez que c’est un langage théâtral. Il n’y a pas que les mains : les expressions du visage et du corps sont également importantes. » Un à un, les parents découvrent, grâce à des chansons, des cartes sur lesquelles sont imprimées des images et des jeux de rôle, la façon de signer « téter », « pain », « eau », « encore », « j’ai mal », « pipi », « changer la couche » ou bien « je t’aime ».

Atelier de langue de signes pour parents entendants et jeunes enfants.

Communiquer plus tôt

Comme le précise Sophie d’Olce, « avant l’âge de 18 mois, le larynx n’est pas formé pour permettre au bébé d’articuler des mots. En revanche, vers cet âge, les enfants commencent à faire des gestes pour s’exprimer, comme “coucou” ou “bravo”. Et plus tôt ils signent, mieux ils assimilent la langue des signes. » Certaines femmes enceintes participent d’ailleurs à ses ateliers. À l’écouter, les avantages de cet apprentissage sont nombreux : « Du côté des enfants, cette gestuelle naturelle leur permet de communiquer plus tôt et ainsi de réduire leurs frustrations, leurs pleurs et leurs colères. Parfois, des papas et des mamans me demandent comment signer “c’est interdit” ou “s’il-te-plaît”. Je leur réponds que ce qui m’intéresse, c’est de partir des besoins de

Le 7 août 2019
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

La langue des signes pour mieux communiquer avec les bébés

Close

Rejoindre la conversation

Kaizen Magazine le 12/08/2019 à 12:32

Chers lecteurs,
Merci pour votre remarque pertinent ! Nous changeons donc le mot langage par langue.
L'équipe Kaizen.

Lisa P. le 10/08/2019 à 01:16

Bonjour, votre article est très intéressant mais le titre faux, on ne dit pas "langage" mais langue des signes! C'est une langue officielle, avec son vocabulaire, sa conjugaison, sa grammaire et sa complexité, il faut la respecter! Merci

Thomas M. le 10/08/2019 à 01:14

L'article est intéressant mais il y a une erreur importante dans le titre notamment : on parle de LANGUE des signes et non de LANGAGE des signes. La LSF est une langue à part entière :)
Par contre c'est vrai que pratiquer la LSF avec les bébés est un bon moyen de communiquer avec eux. Cela a été démontré à plusieurs reprises :)