L'aquarium, mon cerveau et la bouteille d'eau



Il y a quelques jours, je venais de quitter une réunion Kaizen sise dans nos incroyables nouveaux locaux parisiens. Les concepteurs y ont malencontreusement oublié de poser des ventilations dans les salles de réunions qui ressemblent à de petits aquariums. J’arrivais haletant à la gare Saint-Lazare pour sauter dans mon train. Cette gare, c’est « ma » gare. Celle qui me permet de poser un pied conquérant dans la capitale et surtout de m’échapper rapidement pour retrouver mes verts pâturages normands.

J’arrive donc dans ma gare essoufflé et surtout terriblement assoiffé après ce séjour dans l’aquarium de réunion. Mon train était sur le point de partir, mais comme l’eau n’est soi-disant pas potable au lavabo des WC et que le petit chariot poussé par une aimable personne au célèbre refrain : « cafééé, boiiiissons fraiches, friiiiandises » a disparu de nos lignes non-TGV depuis quelques années (probablement pour des histoires de gros sous et de petits rendements), je me voyais contraint d’acheter une bouteille d’eau à la gare.

Je m’arrête donc devant la vitrine réfrigérée d’une de ces petites franchises dans le grand hall

Le 21 mars 2014
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

L'aquarium, mon cerveau et la bouteille d'eau

Close

Rejoindre la conversation

Chambré le 22/03/2014 à 13:23

Et encore, que dire quand vous payez la petite bouteille de 250ml entre 2 et 2.50 euros, voila qui vous met le litre d'eau plate entre 8 euros et 10 euros! C'est le tarif dans les salles de cinéma, dans ces grands halls multiplex que l'on connait bien!!!