Santé

Laissons-nous le temps de ne rien faire



En partenariat avec la revue Books

Et si les « rêves éveillés » – ces états méditatifs plus ou moins conscients – étaient essentiels pour la bonne construction de notre cerveau, au même titre que l’indispensable sommeil ?

rien faire

Le rêve éveillé, ces moments où le cerveau baguenaude, est essentiel à notre équilibre1. Ces épisodes de décrochage apparent se caractérisent en effet par une activité maximale de certaines aires cérébrales. Le neurobiologiste américain Andrew Smart, qui a vécu un cauchemar en travaillant dans la société d’Elon Musk2, revient en détail sur ce point dans Autopilot: The Art and Science of Doing Nothing, un livre qui invite à cultiver ces précieux instants3. Il rappelle l’existence du « réseau de mode par défaut », découvert par le neurophysiologiste Marcus Raichle, qui s’active quand nous ne faisons rien, et joue un rôle dans la gestation d’idées, la mémoire, l’imagination et la connaissance

Le 1 avril 2016
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Laissons-nous le temps de ne rien faire

Close

Rejoindre la conversation