Culture & Solidarités

Quelles sont les priorités environnementales des Français ?

Les problèmes environnementaux entre les mains des Français

En 2018, le changement climatique, la biodiversité et la pollution de l’air sont au sommet des préoccupations des Français dans le baromètre des représentations sociales des problèmes environnementaux réalisé par OpinionWay pour l’Ademe, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Analyse avec Solange Martin, sociologue au service économie et prospective de l’Ademe et pilote de cette enquête.

 

Cette année, le changement climatique (22%), la biodiversité (22%) et la pollution de l’air (18%) arrivent en tête des préoccupations des Français sur les questions environnementales. Est-il possible de faire des liens entre les résultats de votre enquête et l’actualité?

Ce n’est pas parce que des choses se passent au même moment que l’on peut prouver, d’un point de vue scientifique, une causalité. Mais il existe des exceptions, notamment la courbe représentant l’attention portée au changement climatique. Elle est très accidentée et directement corrélée à l’actualité. Par exemple, le premier pic dans les années 2006-2009 correspond au prix Nobel de la paix décerné en 2007 à Al Gore et au Giec [33% en 2006, NDLR]. Durant cette période, il y a eu également le Grenelle de l’environnement, ou encore le pacte présidentiel de Nicolas Hulot. Le changement climatique était vraiment sur le devant de la scène. Ensuite, on constate un très net effondrement après la crise des subprimes en 2007-2008, la conférence de Copenhague sur les changements climatiques et le Climategate en 2009. Toute la période 2010-2013 est très morose sur ces questions [15% en 2011, NDLR]. La courbe remonte à partir de 2014 [24%, NDLR] et connaît de nouveau un pic en 2015 [32%, NDLR] au moment de la conférence de Paris. Elle redescend un peu ensuite puis remonte paradoxalement en 2017 [31%, NDLR], en raison des déclarations de Donald Trump sur le sujet, suivies des contre-déclarations d’un certain nombre de pays dont le nôtre. Ce qui a créé de nouveau de l’activité médiatique et politique sur le sujet. Cette année, les taux retombent un peu [22%, NDLR] mais pas au niveau de ceux de 2011.

 

Le 12 décembre 2018
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Quelles sont les priorités environnementales des Français ?

Close

Rejoindre la conversation