Bien-être

L'altruisme est en nous… et il est contagieux



Comment les valeurs positives, comme l’altruisme et l’optimisme, gagnent du terrain sur la morosité.

Lorsqu’on croit en l’humain, on parie plus volontiers sur le verre à moitié plein et l’on est attentif à autrui. L’altruisme, cette propension à aider son prochain, existerait chez l’enfant dès 12 mois. Vous en doutez ? Deux chercheurs de l’université de Leipzig (Allemagne) ont mené une série d’expériences sur ce sujet, impliquant des bébés âgés de 12 à 18 mois. Dans l’une d’elles, un homme, les bras encombrés de paquets, tente maladroitement d’ouvrir un placard. Un bébé l’observe puis se lève spontanément pour lui ouvrir la porte du placard. Conclusion ? Nous sommes naturellement altruistes ! « Plus on attend le meilleur de soi-même et d’autrui, plus ce meilleur a de chances de s’exprimer », dit Jacques Lecomte. En outre, l’altruisme est contagieux : Laurent Bègue cite une étude1 dans laquelle des conducteurs qui voient une jeune femme occupée à changer un pneu crevé sont 50 % plus nombreux à s’arrêter pour l’aider s’ils ont vu, quelques centaines de mètres avant, une première voiture arrêtée sur le bord de la route et le conducteur se faire aider par un autre automobiliste. Et les deux chercheurs disposent de nombreuses études révélant notre plaisir à être justes, bons ou généreux.

Positif, même sans lunettes roses

Bonne nouvelle : nous sommes tous optimistes de naissance ! « Le petit enfant croit à l’impossible, il s’ouvre au monde, il entend des histoires horribles […] mais le lendemain, les oublie pour repartir de plus belle », note Alain Braconnier. Nous pouvons donc retrouver en nous la source de l’optimisme, que nous possédons tous à des degrés divers, et la réactiver si besoin. L’optimiste voit donc le caractère transitoire d’un pépin – « Ça va s’arranger. » –, quand le pessimiste retient son caractère permanent – « Je n’ai pas de chance. » L’expert poursuit : « Quand l’optimiste rate quelque chose, il l’attribue à

Le 25 janvier 2017
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

L'altruisme est en nous… et il est contagieux

Close

Rejoindre la conversation