Bien-être

Katja Pantzar – Pourquoi les Finlandais sont-ils plus heureux ?

Katja Pantzar nageant à Helsinki en plein hiver / © Katja Tähjä

Journaliste et écrivaine, Katja Pantzar décrypte dans son livre Les Finlandais sont des gens heureux (Belfond, 2019) ce qui lui a permis de trouver le bonheur dans le pays reconnu le plus heureux du monde selon le World Happiness report. Après avoir vécu la première partie de sa vie au Canada, dont elle écrit qu’une bonne soirée « [dépendait] du nombre de VIP repérés et des verres d’alcool consommés », elle préconise désormais le « sisu », un état d’esprit finlandais, un retour à la nature et un mode de vie minimaliste.

Katja Pantzar nageant à Helsinki en plein hiver / © Katja Tähjä

Dans votre livre Les finlandais sont des gens heureux, vous placez le « sisu » comme valeur centrale de votre bien-être, de quoi s’agit-il ? Comment un « débutant » pourrait-il l’aborder ?

Lorsque je suis arrivée à Paris, j’ai vu des gens faire du vélo alors qu’il pleuvait très fort. C’est déjà un bon exemple de sisu ! Je dirais pour le définir que c’est essentiellement une force d’âme finlandaise, une forme d’approche de la vie qui transforme la façon de percevoir les obstacles en défis. Cela consiste à persévérer, quelle que soit votre situation.

Dans cette pratique du sisu, la marche et le vélo sont par exemple des transports actifs bénéfiques autant pour votre santé que pour votre bien-être. On prend l’air et on fait de l’exercice. S’il est impossible d’en faire là où vous vivez, peut-être est-il possible de marcher plus longtemps dans la nature ou dans un parc.

 

 Depuis quand diriez-vous que vous avez adopté un mode de vie « sisu » ?

Je ne me suis pas réveillée en me disant  » j’ai l’esprit sisu « . C’est plutôt un retour que les gens m’ont fait au fur et à mesure que je changeais d’attitude, comme lorsqu’ils m’ont vue arriver à vélo au milieu d’une tempête de neige !

Une dizaine d’années avant d‘emménager en Finlande, des

Le 17 juin 2019
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Katja Pantzar – Pourquoi les Finlandais sont-ils plus heureux ?

Close

Rejoindre la conversation