Solidarités

Jouer la carte de la convivialité aux soirées jeux Ludiney !

© David Tissot/Ludollectif

Un samedi par mois, la soirée jeux Ludiney fait recette au café littéraire associatif Le Petit Ney, à Paris. Au programme : des jeux de société bien sûr, mais aussi des grands moments de partage et de convivialité. Et si le jeu était l’une des clefs de l’art de vivre ensemble ? Reportage.

Il est 20 heures 30, samedi 10 décembre, au café littéraire associatif Le Petit Ney – situé dans le 18e arrondissement de Paris, à quelques pas du périphérique –, et la soirée jeux Ludiney bat son plein. Ici, entre 15 et 45 curieux de passage et joueurs invétérés se retrouvent un samedi soir par mois pour s’amuser, se changer les idées, passer un moment convivial, se cultiver ou simplement jouer ! Au centre de la salle, une table sur laquelle sont exposés la trentaine de jeux de société disponibles ce soir : Tasso, Munchkin Zombies, Manchots barjots… Autour, des groupes de joueurs et de joueuses, certains concentrés sur le plateau comme s’ils passaient un examen, d’autres riant aux éclats, cartes en mains, ou encore dînant tranquillement avant d’entamer une nouvelle partie. La scène n’est pas sans faire penser aux propos de Catherine Dumonteil-Kremer dans son livre Jouons ensemble… autrement (La Plage, 2007) : « Si la vie était une vinaigrette, le jeu en serait probablement la moutarde, c’est un puissant liant ! »

Des soirées jeux ouvertes à tous

Le principe de ces soirées est simple, dans une volonté d’ouverture sur l’autre : à partir de 12 ans, chaque personne souhaitant participer paye 1 euro symbolique. Une trentaine de jeux de société, qui varient à chaque fois, sont proposés : certains font partie du « fonds ludique » du Petit Ney, une dizaine sont loués à Planète Jeux, la ludothèque du quartier, et le reste sont des jeux nouveaux prêtés par des éditeurs désireux de les faire tester par des joueurs. Des animateurs du Petit Ney et de l’association partenaire Ludollectif ont pris connaissance de toutes les règles en amont et sont donc à même d’aiguiller les joueurs dans leur choix selon leurs envies et de leur expliquer les consignes. Véritables chefs d’orchestre de ces rencontres, c’est aussi eux qui seront par exemple susceptibles d’intégrer à un groupe une personne venue seule.
Chacun est également libre de faire découvrir un jeu qui lui plaît. C’est ce qu’a fait Christiane, une habituée de Saint-Ouen : « J’ai acheté la boîte de jeu Coluche après avoir visité l’exposition * qui lui est consacrée à la mairie. Je me suis dit que j’allais l’apporter ici pour partager avec les autres. » En attendant que deux autres copines la rejoignent, elle entame une partie de

Le 11 janvier 2017
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Jouer la carte de la convivialité aux soirées jeux Ludiney !

Close

Rejoindre la conversation