Culture & Solidarités

Au Forum social mondial, éducation populaire et engagement citoyen à tous les étages



Alors que le 12e Forum social mondial se poursuit sous le soleil de Montréal, Oxfam-Québec nous présente, lors d’un atelier autogéré, sa pédagogie de l’espoir en vue de mobiliser jeunes. Un peu plus loin, rencontre avec l’association PCEIM, qui crée du lien entre personnes isolées et bénévoles, illustrant les bienfaits de l’engagement citoyen.

Forum social mondial © Pauline Cabirol
© Pauline Cabirol

Du constat des inégalités naît l’indignation. En réaction, l’être humain est naturellement poussé à fuir, se désengager ou combattre. Or si l’ONG Oxfam-Québec veut attirer l’attention sur les inégalités sociales existantes, elle cherche à mobiliser, et plus particulièrement les jeunes, qui représentent l’avenir ! Le défi de l’équipe locale d’Oxfam ? Alarmer et faire garder espoir. L’espoir, indique l’association, permet de se projeter dans le futur tout en procurant un sentiment de sécurité. Il est nécessaire à la résilience. Et c’est cette résilience qui permet de rebondir, de dépasser un stress traumatique pour le transformer en une action transformatrice. Face à l’injustice et l’oppression, la résilience est vitale.

En premier lieu, il faut s’intéresser à ce qui préoccupe les jeunes. Celui-là trouve que les toilettes de son école sont dans un état lamentable ? Lui proposer de prendre rendez-vous avec le directeur pour lui exposer la situation. Un autre regrette le peu d’installations municipales dédiées

Le 11 août 2016
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Au Forum social mondial, éducation populaire et engagement citoyen à tous les étages

Close

Rejoindre la conversation