Du bodypainting pour honorer la beauté
des océans profonds



L’être humain, animal terrestre nombriliste, peine à s’émerveiller devant les innombrables beautés offertes par la nature et les océans. Si bien que, loin de nos yeux, le chalutage en eaux profondes – décrit par les chercheurs comme la méthode de pêche « la plus destructrice de l’histoire » – dévore les abysses, réservoir de vie le plus vaste de la planète.

Pour sensibiliser à ce véritable non-sens écologique et symboliser la diversité de la vie sous-marine, l’association Bloom signe une magnifique performance artistique.

Cette prestation de body-painting a été réalisée le 10 septembre en direct dans 13 villes d’Europe.

« L’obsession de montrer la beauté vient à ceux qui veulent la protéger », illustre Alice Ferney dans Le règne du vivant, son dernier roman. Pari réussi pour Bloom qui, au-delà du joli coup médiatique, vient rappeler qu’une pétition contre le chalutage en eaux profondes circule toujours sur le web. L’objectif du million de signataires est à portée de mains !


Lire aussi : Claire Nouvian : protéger les océans profonds

Lire aussi : Charles Braine, un militant pêcheur


 

Par Simon Beyrand

Du bodypainting pour honorer la beauté
des océans profonds

Close

Rejoindre la conversation