Mouvements citoyens

Des permis de végétaliser pour verdir la ville

Les trois pieds d'arbre végétalisés d'Evelyne, près de la place de la République à Paris / © Cypriane El-Chami

Aux côtés de la piétonnisation des berges et la constitution de forêts urbaines, la maire de Paris Anne Hidalgo encourage la végétalisation des rues de la capitale. Une pratique qui séduit de plus en plus de grandes villes. Zoom sur les permis de végétaliser, pour permettre à chacun.e de cultiver l’espace public.

« Alice ! Vous qui avez la main verte… Est-ce normal, que les feuilles soient de cette couleur ? » Evelyne n’est pas une professionnelle du jardinage. Mais l’auteure et comédienne a l’œil, et sait qu’elle peut compter sur Alice, la gardienne de son immeuble situé à deux pas de la place de la République, dans le 11e arrondissement de Paris. « Oui ! C’est parce que le palmier a été replanté, il faut lui laisser le temps de reprendre », la rassure Alice.

Evelyne et Alice inspectent les plantes du pied d'arbre, compris dans le permis de végétaliser / © Cypriane El-Chami
Evelyne et Alice inspectent les plantes du pied d’arbre, compris dans le permis de végétaliser d’Evelyne / © Cypriane El-Chami

Penchées au-dessus de l’un des trois pieds d’arbre aménagés par Evelyne sur le trottoir de sa rue, les deux femmes inspectent avec soin l’état des plantations. Cela fait tout juste une semaine que ces pieds d’arbre ont fait peau neuve, grâce au permis de végétaliser obtenu par Evelyne. Ces permis délivrés par la Ville de Paris permettent de fleurir les rues de la capitale et de peindre de vert le béton urbain.

Les trois pieds d'arbre végétalisés d'Evelyne, près de la place de la République à Paris / © Cypriane El-Chami
Les trois pieds d’arbre végétalisés d’Evelyne, près de la place de la République à Paris / © Cypriane El-Chami

Aralia, romarin, chlorophytum… Autour du tronc sont disséminées des plantes de tous types et de divers tailles. En plein centre de Paris, ces trois petits carrés de nature attirent l’œil et ajoutent de la couleur au gris des rues. Pour Evelyne, c’est son petit jardin, mais dans l’espace public. « J’ai choisi les plantes qui me plaisent. J’avais envie qu’elles restent vertes même en hiver et que ce soit un jardin exotique, explique-t-elle. Car je ne peux pas vivre sans verdure  ! »

2 550 permis de végétaliser alloués

Autour du tronc, une pancarte plastifiée indique « permis de végétaliser ». Ce permis alloué par la Mairie de Paris à des particuliers qui souhaitent cultiver des plantes dans l’espace public a été mise en place en janvier 2015. « La création d’espaces verts, de toits végétalisés et le développement de l’agriculture urbaine faisaient partie de nos objectifs pour la mandature 2014-2020 », souligne Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris, chargée des Espaces verts, de la Nature et de la Biodiversité.

Depuis juillet 2015, 2 550 permis de végétaliser ont été attribués et près de 500 sont en cours d’instruction. Une tendance qui enchante Pénélope Komitès : « Végétaliser la ville permet de constituer des trames vertes, des corridors écologiques. Et cela permet aux citoyen.ne.s de se réapproprier l’espace public et ils ont bien raison ! »

Le 12 août 2019
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Des permis de végétaliser pour verdir la ville

Close

Rejoindre la conversation

Kaizen Magazine le 19/08/2019 à 19:54

Bonjour Valérie et merci de votre commentaire !

Comme mentionné dans l'article, nous savions que des personnes étaient venues en aide à Evelyne et que ce projet, à l'instar de beaucoup de projets de végétalisation, avait permis un véritable réseau de solidarité et d'entraide dans le quartier. Cependant, nous n'avons pas été informées que la Régie de quartier avait participé à la végétalisation des pieds d'arbre. Nous vous remercions de cette précision.

L'équipe de rédaction de Kaizen

Valerie H. le 19/08/2019 à 17:57

Bonjour, nous vous remercions pour cet article très intéressant sur la végétalisation urbaine. Cependant, concernant les pieds d'arbre d'Evelyne, nous déplorons le fait que la Régie de quartier Paris-Centre qui est une entreprise d'insertion locale, ne soit pas citée. En effet, les entourages des 3 pieds d'arbres ont été réalisés par des habitants du centre de Paris en projet d'insertion. Rendre à César ce qui appartient à César car ceci apporte une réelle plus-value vertueuse à ces projets d'embellissement du cadre de vie. Par ailleurs, ce projet a été financé par la Mairie du 3ème arrondissement via les Conseils de quartier. Bien souvent, derrière les permis de végétaliser, il y a de la cohésion humaine, des moyens techniques et de la solidarité....