Culture & Solidarités

Cyril Dion : « Le journalisme d’impact interroge le rôle des médias dans notre démocratie »

©Marion Mauger

D’un côté les bonnes nouvelles et les initiatives citoyennes, de l’autre les crises et les catastrophes, voici comment on pourrait résumer le paysage médiatique actuel. Pour Cyril Dion, co-réalisateur du documentaire Demain, co-fondateur de Kaizen et auteur du Petit manuel de résistance contemporaine, ces différentes pratiques journalistiques sont, au contraire, profondément complémentaires pour assurer le rôle des médias au sein de la démocratie.

Comment définissez-vous la notion de journalisme d’impact ?

Le journalisme c’est une façon de décrypter le monde, de le comprendre, de le retraduire, de permettre aux gens d’avoir accès à une information qui leur permet d’avoir un point de vue et une vision sur ce qui les entoure. Donc à ce titre-là, il me semble que le journalisme d’impact peut également participer à montrer un certain nombre d’évolutions dans la société, à raconter des histoires ‘’positives’’. Cela nous permet d’envisager que l’humanité ne se résume pas simplement à des gens qui s’entretuent mais qu’il y a aussi des gens extraordinaires. Des personnes qui inventent, qui comprennent le monde d’une autre façon et qui participent à faire évoluer notre culture d’être humain sur la planète.

Pourtant, il est courant d’entendre que les trains qui arrivent à l’heure n’intéressent personne…

J’ai entendu cela pendant des années au moment où je recherchais des financements pour réaliser le film Demain. Tout le monde disait qu’un documentaire sur des initiatives positives n’intéresserait personne parce que les gens ne sont intéressés que par les drames, les catastrophes, les choses qui émotionnellement vont les saisir. Je pense que c’est absurde. Ce qui intéresse les gens c’est de comprendre le monde en leur racontant des histoires qui les touchent. Quand un journaliste traite l’héritage de Johnny dans la presse people, il raconte une histoire. Quand un journaliste explique comment l’État Islamique est né en Syrie ou dans d’autres pays du Moyen-Orient, il raconte une histoire. Alors pourquoi, tout d’un coup, il serait moins intéressant de raconter l’histoire d’une personne qui a sorti tout son village de la

Le 19 novembre 2018
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Cyril Dion : « Le journalisme d’impact interroge le rôle des médias dans notre démocratie »

Close

Rejoindre la conversation