Littérature

Changeurs de monde, faiseurs d'histoire(s)



3 questions à Eva Wissenz. Eva Wissenz et Brian Fraval rédigent actuellement 3 livres rassemblant 300 super-héros inspirants dans tous les domaines et de toutes les cultures (de Vandana Shiva à Satish Kumar en passant par Paul Watson ou Pierre Rabhi).

 

Pourquoi vous êtes-vous lancée dans ce projet «  Changeurs de Monde » ? Des livres qui recensent des personnalités existent déjà !

L’idée est plus de proposer un autre genre de manuel d’histoire(s) que de valoriser des personnalités. L’histoire de ces personnes n’est qu’un prétexte. Notre envie est de proposer d’autres références historiques aux jeunes, des exemples plus constructifs pour aller avec courage vers un autre paradigme.

Nous voulons montrer que l’Histoire, la grande, est faite de toutes nos histoires. À travers ces 300 portraits, nous souhaitons rassembler et montrer que dans l’histoire de l’humanité, des moments de cohabitation positive ont été et sont possibles.

Notre vie, notre mémoire sont conditionnées par les livres d’histoire, les romans, les fictions, mais les initiatives positives et stimulantes n’y sont pas souvent valorisées. Or il y a de grands trésors dans l’histoire de l’humanité qui sont ignorés, qui

Le 8 avril 2015
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Changeurs de monde, faiseurs d'histoire(s)

Close

Rejoindre la conversation

Cosson corinne le 05/10/2015 à 12:00

Bonjour,

Nous sommes des centaines à animer des ateliers d'Education Créatrice de part le monde, toute à l'origine formée auprès d'Arno Stern qui oeuvre dans le domaine de la peinture libre depuis 1946 en France. Hommage à ce grand homme qui a consacré sa vie à rendre accessible la libération de l'Expression et à comprendre le langage universelle du dessin. Sandrine Sananès en est une parmi d'autres. Nous sommes convaincus des bienfaits de cette pratique du jeu de peindre et toutes le proposent dans le respect des recherches d'Arno Stern. A savoir : pas d'exposition des tableaux pour apprendre à se libérer du regard extérieur et de l'appropriation, pas de jugement et de commentaire sur les peintures et bien sûr un lieu calme, clos et propice à l'émergence de l'élan de peindre.

En vous remerciant de ne pas oublier Arno Stern, le pionnier de cette pratique, et toutes celles qui garantissent et font vivre l'Expression libre selon cette pédagogie unique et respectueuse.

Corinne Cosson , praticienne d'éducation créatrice à Fontenay le Comte et ailleurs.