Animaux et Politique

Brigitte Gothière (L214) : « La FNSEA nous emmène droit dans le mur »

Par Lio Viry, le 24 septembre 2020



En marge du référendum pour les animaux, Brigitte Gothière, co-fondatrice de l’association L214 dénonce le retard de la France dans la lutte pour la protection animale. La militante fustige également l’influence grandissante des lobbys de la viande et de l’élevage intensif auprès de nos décideurs politiques.

Le référendum : 

Depuis juillet, un mouvement issu de la société civile demande l’organisation d’un référendum d’initiative partagé (RIP) sur la condition animale. Lancée par le journaliste Hugo Clément, l’initiative est soutenue par de nombreuses associations de défenses pour les animaux, comme Sea Shepherd, LPO ou encore WWF ainsi que par trois grands patrons français, Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon.

Ce référendum porte sur six grandes mesures dont l’objectif est de lutter contre la maltraitance animale. Plus précisément, si le RIP venait à voir le jour, des propositions de lois portant sur l’élevage intensif, l’élevage en cage, les élevages de fourrure, la chasse à courre, les spectacles d’animaux sauvages et les expérimentations animales seront déposées.

Soutenu par près de 700 000 personnes, le texte n’a pour l’heure reçu le soutien que de 140 députés, sur les 185 nécessaires. Ce sont pourtant 73% des Français qui soutiennent sa mise en œuvre – selon un sondage réalisé par Ifop. Afin de mieux comprendre ce qui freine l’engagement de certain·es parlementaires, Kaizen s’est entretenu avec Brigitte Gothière, co-fondatrice et porte-parole de L214, association qui agit en faveur de la protection animale.

Comparée à ses voisins européens, où se situe la France dans la lutte pour la protection animale ?
Aujourd’hui, ce sont trois millions d’animaux qui sont tués tous les jours dans les abattoirs français et 80% des animaux que nous


© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Brigitte Gothière (L214) : « La FNSEA nous emmène droit dans le mur »

Close

Rejoindre la conversation