Bibliothérapie : quand les livres soignent les maux



Guérir par les livres, c’est possible ? Dans son dernier ouvrage Pour une bibliothérapie créative, Régine Detambel fait l’éloge des mots, non pas pour ce qu’ils sont, mais pour le pouvoir libérateur qu’ils exercent sur nos vies.

Bibliothérapie

La bibliothérapie, une médecine de l’âme

La bibliothéraphie – l’art de s’approprier les mots pour exister au-delà du désarroi physique, psychique ou mental – est une médecine de l’intérieur qui, préventive ou curative, demande une subtile démarche d’introspection de la part du lecteur (ou du patient-lecteur, si intervention du bibliothérapeute il y a). Ainsi, à chaque souffrant son ordonnance : « À ceux qui s’enlisent dans une période de déprime, le Dr Maurice Corcos [bibliothérapeute] conseille de lire Les Nourritures terrestres, d’André Gide, pour ses accents solaires et hédonistes, ou, à l’inverse, le bouleversant Face aux ténèbres de l’Américain William Styrion, afin d’apprendre à connaître les aspects de la plongée dépressive de l’être qu’on accompagne. »

Pour Régine Detambel, la bibliothèque n’est pas une « pharmacopée maîtrisable » encadrée médicalement. Le bibliothérapeute, lui, est encore moins un « bonheuriste » aux formules prémâchées que l’on

Le 19 janvier 2016
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Bibliothérapie : quand les livres soignent les maux

Close

Rejoindre la conversation

light dys le 19/07/2016 à 01:30

Pff, on inventerait n'importe quoi maintenant ! La bibliothérapie ! Non, les livres n'ont pas pour vocation de soigner et heureusement d'ailleurs ! Que le monde serait pénible et triste si nous faisions toutes nos activités dans le seul but de nous "soigner" !
Attention, je ne renie pas tout l'intérêt des livres (je suis de formation littéraire) mais je pense qu'il faut se méfier de cette tendance qu'à notre époque à mettre du "thérapeutique" partout. Heureusement que toute activité, loisir ou sport ne peut pas et n'a pas vocation de soigner. Cela reviendrait à nous considérer comme de perpétuels malades, dépressifs ou en mal-être !

Cessons de nous considérer comme de perpétuels malades et ça ira déjà un peu mieux !

Javier le 17/07/2016 à 18:49

Merci Xavier (ami quim'a fait découvrir le moteur de recherche Lilo), Merci Lilo.
Merci Régine...pour votre article et remettre des accents sur les soins et aides au guérison des livres, voyages internes et externes.
Je vous embrasse.

Aurélie le 07/02/2016 à 11:40

Très bon article à multiplier auprès de personnes qui ont perdu le sens de leur vie.

Simon Beyrand le 21/01/2016 à 19:24

Avec plaisir :) Merci à vous

LAMOUR le 21/01/2016 à 19:03

MERCI pour ce bel article! Je me permet de l'imprimer pour le distribuer à mes élèves!