Oasis

Au cœur du festival des Oasis 2019

Gabrielle, animatrice du réseau des oasis, et Florian, responsable des outils libres au sein de l'équipe de Colibris / ©Clément Osé - Colibris et Coopérative Oasis

À l’intérieur du parc du château de Jambville, se sont retrouvées toutes les oasis de l’Hexagone. Reportage sur ce grand rassemblement des écolieux et des nouveaux modes de vie, pour le festival des Oasis 2019.

Avec des ateliers de qi gong et des jeux coopératifs, une grande tente pour être ensemble lors des conférences plénières, une petite ferme « pour fabriquer ses projets » et des rencontres au Château de Jambville « pour s’inspirer », tout était fait pour se ressourcer dans un environnement bienveillant. Au cœur des collines du Vexin, le festival des Oasis accueillait du 5 au 6 octobre  2019 tous les pionniers des écolieux, malgré la pluie ! Qu’il s’agisse de permaculture, de conception de l’habitat, de développer un revenu de base ou une monnaie citoyenne, chaque participant pouvait trouver des conseils pour bien vivre sa transition.

Plus de 80 oasis représentées / ©Clément Osé - Colibris et Coopérative Oasis
Plus de 80 oasis représentées au festival des Oasis 2019 / ©Clément Osé – Colibris et Coopérative Oasis

Mais au fait, qu’est-ce qu’une oasis ?

« Une oasis, c’est un espace autonome, convivial, et collectif. Certaines sont justes des lieux d’animations, des jardins partagés, des fermes collectives. Ce sont les oasis ressources. D’autres sont des lieux de vie adossés parfois à des activités, où habitent plusieurs foyers », précise Gabrielle Paoli, qui anime ce réseau d’écolieux au sein de Colibris. Ce qu’elles ont en commun ? « L’autonomie alimentaire et énergétique, la mutualisation du temps, des énergies et des outils, une gouvernance respectueuse, l’ouverture sur l’extérieur pour essaimer et donner envie à d’autres de faire la même chose ! ».

Gabrielle, animatrice du réseau des oasis, et Florian, responsable des outils libres au sein de l'équipe de Colibris / ©Clément Osé - Colibris et Coopérative Oasis
Gabrielle, animatrice du réseau des oasis, et Florian, responsable des outils libres au sein de l’équipe de Colibris / ©Clément Osé – Colibris et Coopérative Oasis

Les Oasis sont aujourd’hui plus de 900 dans l’Hexagone, en ville, à la campagne, en milieu périurbain. Certaines sont des hameaux de 30 familles dans lesquels chacun à sa maison, ou de grandes bâtisses rénovées, comme la Ferme légère qui abrite 15 personnes en milieu isolé. « Ce festival des Oasis 2019, confie Gabrielle, on l’a créé parce que les gens se sentaient seuls sur leur territoire. Ils avaient besoin de se rencontrer, de se connaitre, de créer du lien pour partager expériences et savoir-faire. On les aide à se lancer et se connecter avec des lieux déjà aboutis ».

Des activites en simultané dans six espaces differents du château de Jambville / ©Clément Osé - Colibris et Coopérative Oasis
Des activités en simultané dans six espaces différents du château de Jambville / ©Clément

Le 16 octobre 2019
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Au cœur du festival des Oasis 2019

Close

Rejoindre la conversation