Économie sociale et solidaire

Des applis mobiles écolos et solidaires
pour changer son quotidien

Buy or not est l'une des applications qui accompagne le consommateur dans ses changements d'habitudes d'achat

Bénévolat, lutte contre le gaspillage alimentaire, recyclage des déchets… Autant d’actions citoyennes qui peuvent être réalisées à partir de son smartphone, grâce à des applications gratuites, simples et ludiques. Pour s’y retrouver et rendre son quotidien plus responsable, Kaizen a fait le point.

ENVIRONNEMENT / ÉNERGIE

Adopter des réflexes plus verts

Sauver la planète en trois mois ça vous tente ? C’est l’ambition de 90 jours, une application créée lors de la COP21 qui propose une quinzaine de défis personnalisables pour adopter de nouveaux réflexes plus respectueux de l’environnement. Conçue comme une appli de coaching, 90 jours propose de relever plusieurs épreuves comme « acheter une gourde au lieu d’une bouteille », « ne pas manger de la viande pendant une semaine » ou encore « faire pipi sous la douche ». Autant de petits gestes pour réussir en douceur sa transition écologique !

« Depuis son lancement en 2015, on a eu près de 350 000 téléchargements », précise Elliot Lepers, concepteur de l’application. « On souhaite que les utilisateurs ne soient pas dans une situation d’échec mais de réussite, grâce à des solutions réalistes et réalisables au quotidien », ajoute l’entrepreneur de 25 ans.

Depuis 2018, 90 jours délivre une version enrichie en proposant une expérience plus immersive et surtout plus personnalisée : « Notre objectif avec cette nouvelle version est de mieux coller aux attentes de chacun. Nous partons du principe que chaque parcours est unique et souhaitons développer les défis selon les situations », conclut Elliot Lepers. Disponible sur iOS et Android

 

Bouger, manger, faire ses propres produits: WAG – We Act For Good ne choisit pas sa cause non plus et aide les consommateurs à modifier leurs habitudes, petit à petit, mais sur tous les plans à la fois. Débutez sur un mode ludique en testant vos connaissances grâce à un quizz. Bonne ou mauvaise, la réponse vous mènera à des actions concrètes que vous pourrez mettre en place par vous-même. Chaque action possède plusieurs niveaux qui vous donnent des points et vous incitent à donner le meilleur de vous même! Créée par WWF, l’application regorge de bonnes idées pour faire chaque jour un nouveau pas vers un mode de vie plus vert en posant un regard positif sur votre engagement! Le tout à faire seul ou en famille!

Vers le zéro déchet

Pour sensibiliser les jeunes générations, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) a conçu en 2011 l’application Reductor. Sous forme de jeu, l’utilisateur doit faire évoluer son « monstre déchet » d’un poids initial de 360kg, correspondant à la quantité moyenne de déchets produits par personne et par an. Le but ? Éliminer les déchets qui se présentent à lui et collecter un maximum d’éco-gestes : limiter les emballages et les impressions papier, éviter le gaspillage alimentaire, afin que le poids de son monstre diminue de manière significative. Disponible uniquement sur iOS

Dans le même esprit, le Guide du tri vous permet de vous y retrouver lorsque vous devez trier vos déchets. Où vont les piles électriques ? Les médicaments ? Les pots de peintures ? Plus d’inquiétude, cette appli vient à votre secours pour mettre de l’ordre. Elle propose également des astuces et signale les points de collecte près de chez vous ! Disponible sur iOS et Android

Et aussi :

  • Flow, pour savoir comment se protéger contre la pollution de l’air.
  • Eco-citoyens, pour réduire au quotidien sa consommation d’énergie.
  • Ocean’s zero, pour relever des défis qui contribueront à vider les océans des déchets plastique.

ALIMENTATION

Savoir ce que l’on achète pour manger plus sainement

L’application EcoCompare permet de faire le tri sur les produits issus de l’agriculture biologique et du commerce équitable. En effet, un produit emballé dans un carton recyclé est-il un produit écologique ? Tel ou tel produit est-il vraiment fabriqué en France et non testé sur des animaux ? Vous le saurez dorénavant grâce à cette application sans vous faire avoir par le verdissage de certaines marques ! Disponible sur iOS et Android

Quels produits mettons-nous vraiment dans nos caddies ? Pour plus de transparence, l’application Yuka, permet de déchiffrer les étiquettes et de faire les bons choix pendant vos courses au supermarché. Muni d’un smartphone, il suffit de scanner le produit et Yuka l’analyse à partir de sa base de données de plus de 100 000 produits référencés. Une fiche détaillée de l’aliment indique ensuite s’il est vert (excellent), orange (médiocre) ou rouge (très mauvais), avec des explications sur la quantité de sucre, de sel et de graisses saturées. Au fur et à mesure de l’utilisation de l’application, Yuka vous fera alors des recommandations personnalisées selon les produits déjà analysés. Disponible sur iOS et Android

Quant à Buy or not, créée par l’association I-buycott fin 2018 lie ces deux objectifs de santé et d’environnement, en ajoutant celui du coût social. Levent Acar, co-fondateur de l’association, explique : « Nous considérons que ce qui est sain pour nous ne l’est pas forcément à un niveau sociétal. Notre exemple type est celui d’Innocent, qui fabrique des produits sains mais qui est associé au groupe Coca Cola, impliqué dans des scandales de pillage des eaux notamment ». Lorsque vous scannez votre produit, l’application vous renseigne donc à la fois sur la nocivité, ou non, de ses composants, leur degré de transformation, mais également sur les potentielles campagnes de boycott qui ciblent la firme. Aussi, en « mobilisant l’intelligence collective », chacun peut à son tour proposer de nouvelles campagnes ou donner son avis sur celles existantes. Disponible sur Android, prochainement sur iOS

Lutter contre le gaspillage alimentaire 

Devenue incontournable dans le domaine, l’application Too Good To Go est un très bon outil pour agir à son échelle contre le gaspillage alimentaire. Le concept est simple : mettre en relation des commerçants qui ont des invendus avec des particuliers qui pourront passer après la fermeture et les acheter à petits prix.

« Face au gaspillage alimentaire, on s’est dit qu’on pouvait, grâce à la technologie, avoir un réel effet sur la société et que chacun pouvait agir au quotidien pour lutter efficacement contre ce fléau », explique Camille Colbus, directrice des opérations. « Le client peut repartir avec un plat, qui coûtait à l’origine entre 10 et 12 euros, en dépensant seulement 3 à 5 euros », poursuit-elle.

Boulangeries, pâtisseries, sushi, traiteurs… C’est près de 2200 commerçants qui collaborent avec Too Good To Go dans plus de 40 villes en France. Depuis son lancement, l’application a pu sauver 350 000 repas de la poubelle ! Disponible sur iOS et Android

Et pour ceux qui souhaiteraient encore plus de choix, l’application suédoise Karma, arrivée en 2019 sur le territoire français, fonctionne sur le même principe que Too Good To Go!

Vous souhaitez lutter contre le gaspillage alimentaire de chez vous ? Téléchargez Frigo Magic, une application qui propose des recettes simples et rapides avec les restes qui traînent dans votre réfrigérateur. Votre reste d’oignon, votre salade défraîchie et votre petit bout de poivron peuvent alors se transformer en un repas économique et goûteux tout en limitant le gaspillage. Disponible sur iOS et Android

Et aussi :

  • Etiquettable, en faveur de la cuisine durable.
  • Planet Ocean, pour s’informer sur les espèces marines les moins menacées et encourager une pêche durable.
  • Fruits et légumes de saison, pour respecter les cycles des fruits et légumes en évitant d’en acheter hors saison.
  • VegOresto, créée par l’association L-214, pour trouver des restaurants vegan.

CIRCUITS-COURTS ET AUTONOMIE

Consommer local et adopter un mode de vie « green »

Il ne faut pas passer à côté de l’application YesWeGreen. Véritable guide local pour un « green lifestyle », cette application vous indique tous les commerces et bons plans durables près de chez vous : amap, friperies, fablabs pour bricoler soi-même, jardins partagés et même des spots de sieste !

« Les gens ne savent pas forcément ce qu’est le upcycling ou les hypers cafés… Notre but est de rendre toutes ces initiatives visibles », explique Karine Niego, fondatrice du projet. D’autant plus que l’application a la particularité d’être collaborative : chacun peut y ajouter sa bonne adresse dans sa ville et elle sera ensuite ajoutée à la « city map » après validation de l’équipe de YesWeGreen. « Plus de 9500 personnes animent la communauté ce qui enrichit en permanence notre carnet d’adresses », détaille Karine Niego.

Depuis 2016, l’application propose également de participer à des ateliers Do It Yourself : confection de doudous avec des chaussettes orphelines, fabrication d’un Mölkky (quilles finlandaises), participation à un atelier de récup-couture ou encore fabrication de sa propre mozzarella. « Ce sont vraiment des moments ludiques, d’apprentissage, où des savoirs utiles sont transmis. Notre but est de redonner du sens à notre consommation et à nos relations sociales », conclut Karine Niego. Disponible sur iOS et Android

SOLIDARITÉ

Rendre service à ses voisins

Contraction de « we help », l’application Welp propose de faire du bénévolat à la carte. Grâce à un système de géolocalisation, il est possible de rendre un service à des personnes se trouvant à proximité. Cours particuliers, bricolage, déménagement, visites de courtoisie à des personnes âgées ou encore garde d’enfants… les services sont divers et variés.

« S’engager dans le bénévolat sur du long terme n’est pas toujours évident ni compatible avec les modes de vie de chacun. L’objectif de notre application est de donner un petit coup de main de manière ponctuelle à des gens aux alentours », explique Marie Treppoz, fondatrice du projet. L’application compte aujourd’hui plus de 30 000 utilisateurs avec un réseau d’ambassadeurs partout en France. « Certains sont très actifs et organisent même des cafés rencontres et des groupes d’entraides sur Welp », détaille Marie Treppoz. Disponible sur iOS et Android

Recréer du lien social pour les plus démunis

Entourage se propose d’informer les sans-abris sur les services qui se trouvent à proximité d’eux : points de rafraichissement, locaux d’associations, espaces de soin… Elle fait aussi appel à l’entraide et à la générosité de chacun, qui peut poster de petites annonces en proposant un repas chaud, des produits d’hygiène… Vous pouvez même vous porter volontaire pour du soutien scolaire ou de l’aide au retour à l’emploi en rédigeant un CV. « Les profils des sans abris ont beaucoup changé ces dernières années. On trouve aussi bien des jeunes, des familles, des migrants », précise Claire Duizabo. Il s’agit surtout d’encourager à aller à la rencontre des sans-abris pour les sortir de leur sentiment de solitude. « De cette manière, les travailleurs sociaux voient leur travail facilité. »


Nouer des relations autour d’activités et projets  

Avec Zewaow, découvrez une application sociale d’un nouveau genre en partageant des activités avec des inconnus à proximité.  « Quelqu’un pour m’apprendre le piano ? », « Je cherche un partenaire de tennis, qui est motivé ? », « J’aimerais trouver des personnes dans le domaine de l’entrepreneuriat social, vous avez des pistes ? » Autant de demandes que l’on peut trouver sur l’interface de l’application. Un moyen de faire des rencontres, partager des activités et pourquoi pas monter des projets innovants. Disponible sur iOS et Android

Et aussi :

  • Indigo (disponible très prochainement), un réseau social d’entraide qui propose le don et l’échange de services ou de biens entre particuliers.
  • Bénévol’App, pour mettre en relation les associations et les candidats bénévoles.
  • Homeless Plus, pour lutter contre l’exclusion sociale.

NATURE

Mieux connaître ce qui nous entoure

Les nouvelles technologies au service d’une meilleure connaissance de la nature ? C’est possible ! Plantnet identifie toutes les espèces de plantes et de fleurs. Conçue par des scientifiques en 2013, cette application contient près de 180 000 images pour 5 800 espèces françaises ! iNaturalist vous sera, elle, utile pour reconnaître les animaux et les insectes à l’aide d’une simple photo prise avec votre smartphone ! Vous pourrez aussi vous promener en forêt avec l’application Clés de forêts qui identifie les 29 principales essences d’arbres feuillus et résineux présents dans les forêts de France métropolitaine. Disponibles sur iOS et Android

Explorer le monde des étoiles

Quand ce n’est pas la terre, les applications mobiles se tournent vers le ciel. Pour tout savoir sur les constellations, identifier une étoile ou une nébuleuse, l’appli Carte du Ciel s’avère être un outil très utile. Avec près de 15 millions d’utilisateurs, elle ravit les petits comme les grands.

Jouer les astronomes est aussi possible grâce à Star Walk qui permet d’identifier les étoiles et les planètes. Chaque astre est accompagné d’une fiche détaillée pour savoir sa distance par rapport à la Terre, sa luminosité et même les origines de son appellation ! Disponibles sur iOS et Android

Et aussi :

  • WWF Together, pour sensibiliser sur la protection animale.
  • Toca Nature, un jeu ludique pour créer un monde forestier et animalier.

MOBILITÉ DURABLE

Partager ensemble ses trajets

Après le covoiturage démocratisé par Blablacar, le court-voiturage optimise les trajets au quotidien du domicile au lieu de travail. C’est le cas de Karos, un assistant intelligent qui localise des personnes aux alentours avec qui vous pouvez partager votre route. Dans la même lignée, Klaxit normalise le covoiturage sur des trajets courts aux usagers détenteurs de pass transport dans neuf villes de France (Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Lille, Nantes, Rennes, Grenoble et Orléans). L’idée est de trouver un entre-deux entre voiture et transports. Pendant les trajets, les frais sont calculés et seront partagés entre le conducteur et le passager temporaire. Deux applications qui permettent de réduire de manière très significative les émissions de CO2 et les coûts liés à la congestion automobile ! Pour preuve, Karos rapporte une moyenne de 6,4 tonnes de CO2 économisées par jour, rien qu’en Ile-de-France. Disponibles sur iOS et Android

Et aussi :

  • Open bike, pour trouver un vélo en libre-service en quelques clics dans 30 villes de France.
  • Fair Trip, qui promeut le voyage éthique.
  • Balades Paris Durablepour des promenades urbaines ludiques dans la capitale.

BEAUTÉ / SANTÉ / BIEN-ÊTRE

Éviter les perturbateurs endocriniens

Pour découvrir ce qu’il y a à l’intérieur de vos produits, CleanBeauty apporte quelques éléments de réponse. En scannant la liste des ingrédients (présente souvent au dos d’un produit), l’application décrypte les composants toxiques qui peuvent s’y cacher. Si vous êtes à l’aise avec l’anglais, CosmEthics identifie également les produits grâce à leur code barre. Disponibles sur iOS et Android

Et aussi :

  • QuelCosmetic, fondée par l’UFC Que choisir pour connaître la potentielle nocivité de vos produits cosmétiques et d’hygiène.

S’initier à l’aromathérapie

Pour se soigner naturellement, les huiles essentielles sont aujourd’hui une bonne option pour les maux du quotidien mais laquelle choisir dans quelle circonstance ? Grâce à Aromaguide, vous profitez de nombreux conseils pour connaître les bienfaits de chaque huile et maitriser les dosages et dilutions de chacune. Disponible sur iOS et Android

 

Méditer et ralentir  

Pour débuter sur le chemin de la méditation, certaines applications peuvent s’avérer utiles. C’est le cas de Namatata. En sept étapes, on apprend comment seulement 10 minutes de méditation par jour peuvent améliorer considérablement l’attention, la gestion du stress et améliorer le sommeil. Pour accéder à l’expérience dans son intégralité, il faut ensuite s’abonner. Pour les grands débutants, l’application Cinq minutes de méditation est aussi très simple d’utilisation et très ludique. Disponibles sur iOS et Android

 

Et voilà chaque citoyen muni de solutions à portée de main ! (et pour une meilleure cohérence de préférence sur un smartphone reconditionné ou bien un Fairphone 😉


Par Maëlys Vésir et Laura Remoué

Boutique : je passe à l'acte !

France - 1 abonnement "Abo Militant" - 1 an - 6 numéros à venir + 6 anciens numéros

49,00 €

Choisir de ralentir

8,00 €

Hors-série 8 : Comment devenir autonome (T2)

12,00 €

Kaizen 45 : Marche et rêve

6,00 €

En lien avec le sujet

contenu abonnés
| DIY Produits d'entretien

Spray anti-poussière naturel

Des applis mobiles écolos et solidaires
pour changer son quotidien

Close

Rejoindre la conversation

Kaizen Magazine le 31/05/2019 à 18:16

Bonjour Solange,

Merci pour votre commentaire. Nous comprenons que la démarche puisse interroger et qu'il est facile de croire avec cet article que nous "défendons" indirectement les smartphones. Ce qui n'est pas le cas. Evidemment que le mieux serait de se passer de smartphone tout court sachant son impact écologique et son emprise sociétale. Néanmoins, 77% des Français utilisent des smartphones aujourd'hui et s'en débarrasser du jour au lendemain peut paraître trop radical pour certains. Ce que l'on peut faire par contre, c'est exiger des fabricants un smartphone responsable pour tous (ce que nous conseillons en fin d'article d'ailleurs avec le Fairphone) où déjà, à son échelle, essayer de garder le plus longtemps possible son appareil ou bien de l'acheter en reconditionné (et éviter ainsi à la source la fabrication de nouveaux appareils). A partir de là, nous pensons que valoriser des applications tel que Too Good To Go qui a permis de sauver 5 millions de repas du gaspillage alimentaire depuis sa création ou bien Entourage qui grâce à la mise en réseau entre particuliers a permis de réaliser plus de 5000 actions pour lutter contre l'isolement des sans abris, est pertinent et a le mérite d'être valorisé. Les jeunes (vous qui parlez justement de l'avenir de nos enfants et petits enfants) étant également les premiers utilisateurs de smartphone, peuvent ainsi par ce biais qui leur est familier, prendre conscience, changer leurs habitudes et se mettre en action pour changer son quotidien, ce qui n'est pas négligeable non plus.

S. T. le 31/05/2019 à 13:56

Bonjour,
Je suis très surprise que Kaizen défende, sous un prétexte écologique et par peur de faire peur, la multiplication des "outils d'esclavage" que sont les applications, et les instruments hautement polluants que sont les téléphones portables.
Certes tout ceci peut au premier abord sembler séduisant, mais la pollution électrique et électronique est bien réelle (antennes, wifi, multiplication des centres de Big Data hyper-polluants et intrusifs) ainsi que l'atteinte aux cellules et aux facultés cognitives de l'être humain ( malaises, difficultés de concentration, etc. jusqu'à l'électrohypersensibilité). Quand on connaît des gens qui doivent fuir les ondes électromagnétiques et chercher des zones blanches pour tenter de préserver leur santé, on ne peut plus prendre cela à la légère.
Même si les intentions sont bonnes, je trouve que les moyens sont toujours ceux de la consommation.
Et la liberté de ceux qui ne veulent pas aller dans ce sens est de plus en plus difficile à défendre : ainsi refuser d'avoir un smartphone, refuser la carte bleue sans contact, refuser par exemple les compteurs Linky, et la 5G, ne serait-ce que par mesure de précaution, autrement dit choisir un mode de vie à la mesure de l'humain, tout cela représente un combat de tous les jours pour simplement faire respecter sa liberté de choix.
Et quel avenir préparons-nous pour nos enfants et petits-enfants ?
Trouvons d'autres moyens d'agir localement (voir le film "qu'est-ce qu'on attend?" par exemple), de préserver la vie et de réduire l'impact de la technologie sur nos êtres et sur notre lieu de vie qu'est la Terre.
Merci Mathieu pour votre intervention que je découvre aujourd'hui.
Solange T.

Nicolas C. le 31/05/2019 à 13:21

Dans la lignée de Too Good To Go et Karma, voici venir Phénix https://play.google.com/store/apps/details?id=com.phenix.cajou

Kaizen Magazine le 29/12/2018 à 23:40

Merci ...on est la pour ça :-) prenez le temps et oui diffusez ...

Kaizen Magazine le 29/12/2018 à 23:39

Bonjour Mathieu. Bravo pour ce choix radical. Vous montrez que c'est possible ! Très bien :-) On sait aussi que dans certains cas la radicalité dans le changement effraie, et qu'il est préférable de passer par la méthode des petits pas : le kaizen :-) prenons un exemple : Prenons un groupe de 10 personnes. Si l'un est végétarien et dit " tout le monde devient végétarien,maintenant". ça crée à tort ou raison des peurs, et in fine peu de personnes font le suivre. Il restera seul. Or s'il dit " je vous propose qu'on prenne 2 repas par semaine à base de légumes et légumineuse". La grande majoritié va suivre et le groupe avec " deux repas, ça va :-)". Si on fait le compte déjà dans un premier temps, on a 10 repas sans viande dans le cas ou il y a une seule personne végétarienne vs 20 repas végétariens. Et une fois les 2 repas acquis, on peut imaginer augmenter 3 puis 4 etc et tout le groupe ira en douceur mais atteindra l'objectif collectivement. Vous pourrez arguer qu'on n'a plus le temps, c'est vrai. Mais si nous tous nous arrivons à faire bouger autour de nous des groupes de 10 , 20 personnes selon cette philosophie du kaizen, une masse critique peut etre atteinte rapidement et peut envisager basculer alors vers autre chose...

Annie A. le 29/12/2018 à 14:00

Waouh, que de ressources vous proposez dans cette article ! Merci beaucoup
Il va falloir un peu de temps pour les explorer et surtout contribuer à les faire connaitre en diffusant l'info à gogo !! :-)

Mathieu C. le 27/12/2018 à 21:55

Bonjour tout le monde,
Je suis surpris que certains pensent que nous allons sauver l'humanité en utilisant des applications sur Smartphone. Là encore, il semble bien difficile pour l'être humain de baisser son niveau de confort. Cette recherche de confort qui nous mènera à la chute ... En fait, il y a une solution bien plus simple : se passer de smartphone tout simplement. Métaux rares, précieux, obsolescence programmée, data center, bornes 3G 4G puis 5G etc, la liste est longue...
Cela fait plus de 5 ans que nous avons sauté le pas. Pourquoi pas vous ?
https://vivremieuxavecmoins.wordpress.com/2013/12/08/teste-et-approuve-vivre-sans-smartphone/

Mathilde F. le 28/08/2018 à 17:32

Pour la partie "méditer et ralentir" j'ajouterai aussi les applications qui promeuvent la lecture ! En particulier TONBOOKTOO qui amène un côté collaboratif et donc plus écolo que d'acheter ses livres sur internet. C'est simple vous partagez (vente, don et prêt) vos livres autour de vous, avec vos voisins, collègues, etc… Je recommande : https://www.tonbooktoo.com :)

Corinne i. le 10/11/2017 à 21:58

Une ou deux appli ne sont plus d'actualité dommage (connectO, EcoCompare...)! Et je rajoute "biodivgo" qui est seulement suer Android pour l'instant!