Agriculture biologique

Achetons mieux, achetons groupé



S’approvisionner collectivement auprès de producteurs locaux, sans contrainte et à un prix juste, tel est l’objectif des groupements d’achats. Reportage au cœur des ces rassemblements de consommacteurs !

achat groupé1

En 2010, le recensement agricole montre qu’un producteur sur cinq vend ses produits en circuit court, notamment grâce aux AMAP ou par le biais des plateformes Internet. À ces systèmes d’approvisionnement s’ajoutent les groupements d’achats qui fleurissent un peu partout dans l’Hexagone. Créés à l’échelle d’un quartier ou d’un village par quelques personnes désireuses de consommer local – ou équitable quand il s’agit de denrées provenant de l’étranger –, ils permettent de s’épanouir socialement et de se réapproprier sa consommation alimentaire, vestimentaire ou énergétique.

Ces systèmes de vente s’établissent autant en zones rurales qu’urbaines. Depuis octobre 2012, UnisVersLocal dans le 18e arrondissement de Paris propose à ses adhérents une livraison de produits frais tous les 15 jours, ainsi qu’une boutique autogérée de produits secs accessible cinq jours par semaine. « L’alimentaire a beaucoup d’importance pour moi et j’avais envie de créer un système de distribution en circuit court sans avoir à gérer beaucoup de stocks », avoue Laure, initiatrice d’UnisVersLocal. Quand elle constate que les plateformes de vente en ligne comptent deux intermédiaires entre le producteur et le consommateur – ce qui se traduit par des prix de vente augmentés d’environ 15 % –, cela lui donne envie de faire bouger les choses. « Mes amis du quartier et moi étions d’accord pour monter un système qui nous permette de soutenir des productions paysannes de qualité et d’acheter sans aucun intermédiaire. Nous avons réuni une trentaine d’intéressés puis nous avons commencé. »

Des producteurs locaux

Côté producteurs, UnisVersLocal fait confiance au Collectif Percheron, situé à 170 km de Paris. Ce groupement de 18

Le 25 février 2015
© Kaizen, explorateur de solutions écologiques et sociales

Soutenir Kaizen Magazine, c'est s'engager dans un monde de solutions.

Notre média indépendant a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs.

Faites un don et supportez la presse indépendante !

JE FAIS UN DON

Achetons mieux, achetons groupé

Close

Rejoindre la conversation

Doutreleau louis le 01/03/2015 à 16:55

Serait il possible de savoir le fonctionnement de "la ruche qui dit oui?"
l'implication militante, le circuit court des produits alimentaires, et le circuit du financement payé en carte bLeue.
Merci.

Stephanie le 27/02/2015 à 12:13

Achetons mieux, oui !

Les circuits courts pour court-circuiter la grande distribution.
La NEF pour court-circuiter les Banques
Et Enercoop pour court-circuiter EDF

Et l'écologie, c'est avant tout limiter sa consommation personnelle à ce dont on a besoin.... avec pourquoi pas un certain confort, et des loisirs, mais dans les limites du raisonable (2fois le nécessaire?). La part des 1% dans la crise écologique...? 50% ?... puisqu'ils détiennent la moitié des ressources de la planète ....

L'écologie c'est aussi la dénonciation de l'actionnariat anonyme, qui déresponsabilise ses actionnaires qui n'ont pour but que le profit à court terme, et qui de fait va a l'encontre de toute considération écologique ou citoyenne.
Achetons mieux ! N'achetons pas à ces grandes Société Anonymes.

Et bien sûr achetons mieux, n'échetons pas.... Partageons, réparons, recyclons, donnons, réutilisont, ou achetons d'occasion

Achetons du BIO pour notre santé et pour la terre.
Achetons moins de viande.

Alors oui achetons mieux ! :-)

https://www.facebook.com/pages/Actions-pour-l%C3%A9cologie/872257819482862